AZUR CHEVAL NATURE
Bonjour!

Bienvenue sur Azur Cheval Nature.
La thématique de ce forum est le cheval au naturel. Les sujets s'y rapportant sont le cheval pieds nus et le parage naturel, les besoins fondamentaux du cheval, son alimentation idéale, les soins au naturel et une autre approche de l'équitation avec application de l'éthologie, monte sans mors, pour une meilleure relation.
Venez prendre conseils, vous documenter et partager avec nous.
Bonne visite sur ce forum en espérant qu'il soit pour vous un moment agréable.
Amicalement,
Rikounette, créatrice et administratrice ACN

AZUR CHEVAL NATURE

Thématique du forum: le cheval au naturel dans tous ses états (pieds nus, équitation naturelle, alimentation, soins)
 
AccueilAccueil  Portail ACNPortail ACN  S'enregistrerS'enregistrer  Carte de localisation des membresCarte de localisation des membres  Connexion  Le Blog Azur Cheval NatureLe Blog Azur Cheval Nature  
Bonjour! Bienvenue sur Azur Cheval Nature. La thématique de ce forum est le cheval au naturel. Les sujets s'y rapportant sont le cheval pieds nus et le parage naturel, les besoins fondamentaux du cheval, son alimentation idéale, les soins au naturel et une autre approche de l'équitation avec application de l'éthologie, monte sans mors, pour une meilleure relation. D'autres sujets divers et variés en dehors de la thématique sont aussi abordés. Venez prendre conseils, vous documenter et partager avec nous. Bonne visite sur ce forum en espérant qu'il soit pour vous un moment agréable. Amicalement, Rikounette, créatrice et administratrice ACN
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Taons...
Mer 21 Juin 2017 - 16:02 par JadeCB

» Ou acheter une bonne rape de qualité ?
Lun 19 Juin 2017 - 22:29 par QUARLA

» contre les mouches plates et taons
Lun 19 Juin 2017 - 21:10 par JadeCB

» Registre d'élevage
Lun 19 Juin 2017 - 13:02 par patrice de toffol

» Fourchettes beaucoup trop courtes, elle boitille
Sam 17 Juin 2017 - 16:01 par Anyanka

» Animaux compatible avec les chevaux
Mer 14 Juin 2017 - 7:36 par sharlie

» Pareur dans un coin perdu ( 18 )
Mar 6 Juin 2017 - 15:15 par Anyanka

» Conférence sur le système digestif équin et l'alimentation sans céréales
Lun 29 Mai 2017 - 20:00 par Juliette

» vends renagate viper
Mar 23 Mai 2017 - 16:03 par sylve

Nouveaux messages depuis votre dernière visite

Pour suivre le fil, c'est par là!


Partagez | 
 

 Avis sur ses pieds, résine pour fourmillière ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
patrice de toffol
Admin


Nombre de messages : 2413
Date d'inscription : 28/10/2010

MessageSujet: Re: Avis sur ses pieds, résine pour fourmillière ?   Lun 29 Juin 2015 - 12:42

Ad-omnia a écrit:
A un moment donné ,les MF se sont interrogés ,sur le fait Que les pareurs Pn fleurissaient.
Par contre les pareurs Pn,eux ne se sont jamais interrogés sur le fait, que des pareurs pas suffisamment qualifiés pullulaient?

Certains MF ont su se remettre en question, et ont réalisé qu'il fallait améliorer grandement leur travail pour pouvoir rester concurrentiels et crédibles.
Les pareurs pros avec une formation, n'ont jamais accepté de faire le tri dans leur rang, mettre au banc ceux qui s'installaient après un stage d'un WE, ceux qui en formation devenaient déjà des pros du pied nu, alors qu'ils avaient vu 2 pieds morts et un peu de théorie. Je me suis fait incendié quand j'ai voulu le faire, alors que c'était:1 pour le cheval, 2 pour l'honnêteté envers le client, 3 pour que les vrais pros ne soient pas mis dans le même panier.
Maintenant fleurissent quantité de pros, qui je le répète sont là pour un temps plus ou moins long à se faire de l'argent facile sur le dos de personnes crédules.
Quand je vais parer un cheval, j'ai un tarif TTC qui ne change pas, alors que d'autres en fonction du jour, du temps ou du kilométrage appliquent un barème plutôt farfelu. Les clients ne comprennent plus rien. J'ai vu des parages allant de 30 à 100€, avec en sus des frais de déplacement allant de 5 à 50€. Vous trouvez ça honnête?
Revenir en haut Aller en bas
http://benesteau-detoffol.jimdo.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Avis sur ses pieds, résine pour fourmillière ?   Lun 29 Juin 2015 - 14:12

Certes nous comprenons  bien.
Cela dit .le fond du problème et lui seul prévaut;  à savoir le nombre de MF et de pareurs en activité proportionnellement au nb de chevaux à traiter.C'est de cela qu'il faut débattre . Pas de la légitimité avérée d'1  tel ou de celui ci.. la sélection naturelle opère d'elle même.
Tu arrêtes ton activité ,combien de chevaux au tas.....? 1 certain nombre,ou bien 1 nombre certain?

La densité territoriale pareurs MF doit être en adéquation avec le nb de chevaux c'est cela qu'il faut réglementer ,comme pour les pharmacies.
Revenir en haut Aller en bas
grillotte



Féminin
Age : 53
Chat
Nombre de messages : 395
Date de naissance : 21/09/1963
Emploi : Soins naturels du cheval/chien & podologue equin diplômée, entreprise phyto/EMa..., analyse de poils et bcp plus
Date d'inscription : 01/07/2014

MessageSujet: Re: Avis sur ses pieds, résine pour fourmillière ?   Lun 29 Juin 2015 - 14:15

C'est interdit chez Strasser de commencer à pratiquer avant la fin de la formation qui dure bien 2-3 ans.
De plus, même après avoir obtenu le dimplôme il y a une recértifiaction tous les ans qui est obligée et si on ne passe pas, alors on doit arrêter de pratiquer. C'est très stricte et exigeant et permet de toujours recevoir une "mise à jour" par rapport aux nouvelles recherches et connaissances.
Si on n'accepte pas ce suivie ou qu'on ne pratique plus selon les règles de la science on est bien entendu "mis au banc" comme tu le disais dans ton dernier message. Ça peut arriver à tout moment si on ne se tient pas correctement.
Ce qui concerne les tarifs je ne peux pas savoir ce que chacun fait. À ma connaissance des gens sérieux les tarifs varient entre 50 et 60€ pour un cheval, plus pour un trait et moins pour un shet. Les frais de déplacement se caculent selon la distance...et ça c'est malheureusement pas possible autrement. Mais là aussi on essaie de grouper quand il faut aller loin, donc une charge moins lourde pour le propriétaire.

Ad-omnia, je le connais cet article qui n'est pas d'aujourd'hui. Anouk Nathan a gagné lors de sa convocation au tribunal l'an dernier en mai. Domage qu'ils n'ont pas publié la suite.
Je peux entendre les propos des maréchaux et comprend leur réaction. Par contre parmis les pros strasser on ne fait pas la pub pour les hipposandales, au contraire, un cheval est bien capable de marcher avec ses pieds tel qu'il est né. Les hipposandales sont acceptés dans certains cas d'exception, mais ils entravent le mécanisme du sabot aussi, peu importe le modèle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.happyquus.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Avis sur ses pieds, résine pour fourmillière ?   Lun 29 Juin 2015 - 14:54

La législation FRANçAISE se fout pas mal de strasser,comme des autres d'ailleurs.....
Tu es donc hors la loi.
Vois donc.

a date peut etre de 2011....mais ne peut pas etre pareur n'importe qui,exercice illégal de la maréchalerie, pour certains pseudo pareur !!
Une jurisprudence pour exercice illégal de la maréchalerie.
L’UFM, a pour objet statutaire de défendre les intérêts de la profession de maréchal-ferrant et de ses membres, en procédant à l’amélioration et au respect du métier dans l’intérêt des animaux. Sa constitution de syndicat professionnel lui permet, à la différence d’une simple association, d’ester en justice, au même titre qu’un ordre professionnel. C’est-à-dire d’aller jusqu’au procès, si nécessaire, pour défendre les intérêts de la profession.
L’UFM a été informée en 2011-2012 de diverses réclamations de confrères de la région des Pays de la Loire, qui avaient entendu parler d’un certain G. J, qui faisait profession de pseudo pareur naturel ou pédicure équin. Sans formation, ni diplôme ! Mais, à grand renfort de publicité et de critique contre la profession et ses membres, par l’intermédiaire de site internet ou de blog.
L’UFM a envoyé un courrier à ce monsieur pour lui demander la preuve de ses capacités pour exercer l’activité de maréchal-ferrant. Il n’en avait pas.
C’est pourquoi, le 29 mars 2012, l’UFM dépose une plainte simple à Monsieur le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance des Sables d’Olonnes.
L’infraction visée par l’UFM est : exercice illégale de la maréchalerie réalisé par Monsieur G. J.
Pour l’UFM, entendu par la Gendarmerie, lors de l’audition du 15 novembre 2012, il est clair que la pratique du parage, quel que soit le qualificatif qu’on lui associe, est une activité de maréchal-ferrant. Que, ce parage précède ou non un ferrage. Dans la mesure où il y a fort longtemps que les maréchaux-ferrants gèrent les chevaux pieds-nus comme l’expliquait, déjà, Thary dans son Précis de Maréchalerie en 1896 et comme le pratique un grand nombre de maréchaux-ferrants actuellement.
Mais aussi que pour réaliser cette opération, il est nécessaire, a minima, de posséder une qualification reconnue de maréchal-ferrant, qui fait suite à une formation dans le métier.
Cette appréciation est consolidée, selon nous, par les articles 16 et 24 de la loi du 5 juillet 1996 relative au développement et à la promotion du commerce et de l’artisanat et des articles L 241-1 et 243-3 du Code Rural et de la pêche maritime.
Dans le cadre de l’enquête de cette plainte et, sur réquisition du Procureur de la République, la Direction départementale de la Protection des Populations de la Vendée concluait, le 22 avril 2013, que : le parage ne peut être réalisé que par certaines professions et notamment par les maréchaux-ferrants. Comme en l’occurrence, Monsieur J. n’avait pas de diplôme de maréchal-ferrant, contrairement aux dispositions de la loi du 5 juillet 1996 et son décret d’application. Pour cette administration, l’infraction d’exercice illégal de la maréchalerie était constituée.
Monsieur G.J., quant à lui, déclare aux enquêteurs, lors de son audition du 16 novembre 2012 : «qu’il travaillait sur les pieds des chevaux dans le but de simuler une usure naturelle du sabot par l’emploi d’une râpe et d’une rénette ».
Que, selon lui, la différence entre un maréchal-ferrant et un pseudo pareur naturel ou pédicure équin « tient de la façon de parer, qui est différente puisque le but n’est pas le même ».
Même s’il déclare plus loin : « prendre 40 euros pour un parage classique » (tiens !?) comme le font et pratiquent les maréchaux cette région.
Il est à noter, également, qu’il nous informe sur sa manière de parer : « on touche uniquement à la corne et jamais aux parties vascularisées, on ne prodigue pas de soins ».
Et que « si le cheval boite on dit aux gens d’appeler le vétérinaire », ah bon ! Et pas le maréchal-ferrant, pourquoi ? Que, de fait, « ce n’est pas de la médecine vétérinaire ».
Et que, enfin : « le parage est différent, le maréchal-ferrant pare pour poser un fer », tiens donc !
On voit bien là la méconnaissance du métier de maréchal-ferrant par ceux qui pensent que jusqu’à présent tous les chevaux étaient ferrés et que les maréchaux-ferrants ne réalisaient des parages que dans le but d’apposer une ferrure sous le pied des chevaux. Ce qui n’est pas étonnant puisque ces « spécialistes » sont, déjà, à cent lieues de savoir que l’on peut ferrer également des bovins. Mais là, il faut de la culture… de la culture professionnelle, de celle des gens qui s’occupent des animaux, pour leur bien! Pas de celle des utopistes qui pensent avoir créé une nouvelle science uniquement sur la base de leur ignorance.

Sans surprise, devant le tribunal correctionnel des Sables d’Olonnes, le 26 septembre 2013, Monsieur G.J, minimise ses actes et déclare : « juste limer un peu les sabots ».
Nous sommes néanmoins étonnés par ce discours, devant la Justice, de ces personnes qui devaient renvoyer au Moyen Ages les Maréchaux-ferrants en nous abreuvant de palabres sur la cruauté de notre art, pourtant tout entier tourné vers le bien-être des animaux confiés, ceci depuis des lustres.
En fait, le pédicure-podologue équin, même affublé de ce titre n’est qu’un homme, pas vraiment un héros, pas vraiment le sachant qu’il voudrait être. De plus, il est pris à son propre piège.
D’ailleurs et même, s’il n’en apporte aucune preuve, Monsieur J. affirmait avoir suivi une formation pour exercer son métier. C’est là où le bât blesse. En effet, c’est la seule formation, celle des pseudos pareurs naturel ou des pédicures équin qui dure si peu de temps (2 jours entre observation d’une personne n’en sachant pas beaucoup et une pratique courte sur pied mort) et ou on doit se débrouiller seul, ensuite. Contrairement à la formation séculaire des maréchaux-ferrants qui s’étend sur 3 années civiles avec de la pédagogie en centre de formation et de la pédagogie d’entreprise, avec la mise à disposition pour l’apprenant d’un tuteur ou d’un maître d’apprentissage, permanent.
En effet, les équidés ne sont pas des cobayes. C’est un cas de mauvais traitements envers des animaux que d’accepter le travail d’un néophyte non encadré par un tuteur. C’est pourtant ce que font ces pareurs naturel. C’est pour cela qu’ils décrient notre formation…car eux n’en ont pas. Alors qu’ils n’hésitent pas à agir sur les pieds des équidés en disant que si le cheval boite après leurs interventions, c’est normal. Car d’après eux, c’est la faute de la ferrure précédente et que le cheval peut même boiter durant 2 ans.
Comment peut-on accepter de laisser des chevaux boiter ? Juste, parce qu’on ne veut pas apprendre les compétences minimales pour soulager les équidés. Où est l’amour du cheval ?!
Revenons à ce jugement correctionnel :
Pour sa défense Monsieur G. J. déposait un document issu de « l’académie vétérinaire de France » de 2009 qui circule dans le milieu des pareurs naturel et sur internet, exprimant le point de vue, controversé, d’un vétérinaire. Que l’ordonnance de 2011, modifiant le Code Rural, n’a pas retenue, du reste.
Le prévenu, se disant pédicure équin, présentait également, au tribunal la réponse du Ministre de l’agriculture à la question posée par une Sénatrice de la Gironde en décembre 2012.
Certes, pas la question au gouvernement qui demandait une exonération de taxes et une inscription au Répertoire des Métiers, par les personnes qui s’affichent comme pédicures équin. (Si, ils ont osé !). (Voir article précédent)
Mais, la réponse à la question qui demandait une reconnaissance du droit de pratiquer des parages par des pédicures-podologues équin. Question à laquelle le Ministre répondait « qu’il n'est pas apparu le besoin de créer une nouvelle profession de pareur ou de pédicure équin ».
Mais le prévenu ne citait qu’une partie pourtant aussi explicite de cette réponse : «Ainsi, répondait le Ministre, les pédicures et les pareurs équins ne faisant pas partie de la liste des professions dérogataires pour l'exercice d'actes de médecine et de chirurgie des animaux, sont autorisés à réaliser des soins sur les pieds des chevaux dès lors que ces soins ne sont pas considérés comme étant des actes de médecine ou de chirurgie des animaux ». Tout le monde comprend, ici, qu’il s’agit des opérations, essentielles, que sont le curage des pieds ainsi que le graissage de ces mêmes pieds ! Tout le monde, sauf les intéressés !
Mais tout au plus, cette réponse ministérielle est une information pour une meilleure compréhension du texte, envers ceux qui ne veulent pas l’accepter.
La surprise de cette audience du 26 septembre 2013 venait du substitut du Procureur qui demandait la relaxe du prévenu. Car, le représentant du Parquet ne voyait pas en quoi couper de la corne aux pieds des chevaux pouvait avoir une incidence sur le confort et le bien-être de ceux-ci. C’est la difficulté d’expliquer l’importance et les incidences de notre art à des personnes qui voient le parage des pieds des chevaux comme le fait de couper les ongles sur les doigts des humains. Ce sont les limites de l’anthropomorphisme. Ces personnes ne prennent en considération que les incidences que cela peut avoir sur eux. Ce qui n’est pas vraiment la même chose que sur les animaux dont leur base de sustentation est leurs sabots.
Du reste, déconcertant, il exposait qu’il ne voudrait pas être convoqué devant ce tribunal pour exercice illégal de la chirurgie parce qu’il lui arrive de se servir d’un scalpel pour réaliser des maquettes. C’est vrai : une pince à parer dans la main, un pied de cheval entre les jambes ce n’est certainement pas pour réaliser un parage…mais seulement pour prendre 40€ pour curer les pieds.
Ces aberrations misent en avant. C’était à la magistrate du siège de délibérer et de dire le Droit.
Donc, le 10 octobre 2013, Le tribunal correctionnel des Sables d’Olonnes se prononçait sur la culpabilité de Monsieur G. J. de la manière suivante :
Considérant que l’article L243-1 du Code Rural dispose : « On entend par acte de médecine des animaux : tout acte ayant pour objet de déterminer l’état physiologique d’un animal ou son état de santé, de diagnostiquer une maladie, y compris comportementale, une blessure, une douleur, une malformation, de les prévenir ou de les traiter… »
La juge, ne se présentant pas comme une spécialiste du cheval ou de l’équitation et encore moins de la maréchalerie, à ses dires en préambule d’audience, mais ayant bien compris nos argumentaires oraux et écrits, déclare : « le parage vise à agir sur la corne, avec ou sans ferrage ensuite, pour que le cheval puisse se déplacer convenablement et en fonction de l’usage prévu par son propriétaire. Qu’en l’absence de parage ou avec un parage inadapté, le cheval peut avoir des douleurs ou éventuellement développer une maladie ou des déformations. Qu’à l’inverse cette opération permet de prévenir et de traiter des douleurs du cheval qui seraient liés à un mauvais positionnement du sabot sur le sol ». Mais aussi, qu’avant de parer, il faut diagnostiquer si le pied est sain ou pas. Ce qui, reconnait cette juridiction, « nécessite des compétences en matière médicale ».
Il apparait donc, en Droit, que le parage peut être qualifié d’acte de médecine des animaux.
Qu’à partir de cette constatation. Puis en se référant à la loi et principalement au texte de l’article L 243-1 confirmé par l’article L 243-3 du Code Rural qui dispose que des actes de médecine ou de chirurgie des animaux peuvent être réalisés par, notamment, les maréchaux-ferrants pour le parage et les maladies du pied des équidés.
La magistrate en convient : « seuls les maréchaux-ferrants et les vétérinaires peuvent procéder au parage des pieds des équidés ».
Mais aussi, comme nous l’avions exposé, il n’y a pas de parage : naturel, physiologique, de Strasser, de Fiashi, ou de Thary etc… Il n’y a que le parage stricto sensu. Que celui-ci soit ou non suivi d’un ferrage, qui n’est qu’une pose d’orthèse sur un organe préparé à le recevoir. Du reste, le jugement précise que : « le Législateur a donc manifestement, en toute connaissance de cause, fait le choix de ne pas distinguer les différentes pratiques en matière de parage pour les réserver toute, exclusivement, aux maréchaux-ferrants (ou aux vétérinaires) ».
Il semble donc, au regard de ces éléments, que le prévenu qui procédait à des parages dans un exercice professionnel, a exercé des actes réservés à l’activité de maréchal-ferrant et donc a exercé l’activité de maréchal-ferrant.
Or, l’activité de maréchal-ferrant est réglementée par la loi relative au développement et à la promotion du commerce et de l’artisanat du 5 juillet 1996, dont l’article 16 dispose qu’il est nécessaire d’être qualifié pour l’exercer. Le Conseil Constitutionnel l’a confirmé consécutivement à une question prioritaire de constitutionnalité en date du 24 juin 2011 (Décision 2011-139).
Dans la mesure où Monsieur G.J. ne possède pas de diplôme de maréchal-ferrant reconnu et que l’UFM l’avait préalablement averti, il ne pouvait donc se cacher derrière une méconnaissance de la loi. D’ailleurs : nul n’est censé ignorer la loi, rappelle le jugement correctionnel.
Le tribunal est donc entré en voie de condamnation pénale à l’encontre de Monsieur G.J. pour une amende de 1000€ dont 500 avec sursis, la diffusion de la condamnation sous la forme d’une publication dans le journal France-Ouest, à sa charge.
L’UFM quant à elle, n’a demandé qu’un euro symbolique au titre du préjudice moral et obtient de cette condamnation délictuelle de Monsieur G.J. 750 € pour les dépens.
Cette première jurisprudence pour exercice illégal de la maréchalerie, si bien argumentée, fait réellement entrer les maréchaux-ferrants français dans le 21éme siècle en délimitant juridiquement le champ et les contours de notre métier. Elle invite, également, la profession à de nouveaux objectifs, tant en matière de formation qu’en terme d’organisation de la profession. Ce qui lui favorisera une meilleure reconnaissance. Mais aussi de meilleures compétences professionnelles dans l’intérêt des animaux pour lesquels nous travaillons.
Il est à remarquer que les dernières dispositions législatives intéressant notre profession sont une avancée. En effet, c’est la première fois qu’une modification du Code Rural ne retire rien aux capacités professionnelles des maréchaux-ferrants voire même requalifie d’une manière supérieure les compétences des maréchaux-ferrants, requalification confirmée par la Justice.
Cette avancée conséquente pour la profession de maréchal-ferrant est à mettre à l’honneur des maréchaux-ferrants responsables de leur métier que sont les seuls artisans maréchaux-ferrants, membres de l’UFM. Mais pourtant, nous avons besoin de tous et tous, nous avons besoin de l’UFM pour pouvoir nous épanouir dans notre passion.
C’est donc aux professionnels de faire fructifier ces reconnaissances professionnelles que l’UFM a chèrement conquises par son expertise et son travail mais aussi par la confiance des maréchaux-ferrants.

Dominique FONSECA
Président
Revenir en haut Aller en bas
grillotte



Féminin
Age : 53
Chat
Nombre de messages : 395
Date de naissance : 21/09/1963
Emploi : Soins naturels du cheval/chien & podologue equin diplômée, entreprise phyto/EMa..., analyse de poils et bcp plus
Date d'inscription : 01/07/2014

MessageSujet: Re: Avis sur ses pieds, résine pour fourmillière ?   Lun 29 Juin 2015 - 15:49

Merci pour cette publication.
Il y a aussi une concernant Anouk? Ils avaient pas gagné ce procès là. Quelle était la suite?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.happyquus.com
patrice de toffol
Admin
avatar

Masculin
Age : 55
Tigre
Nombre de messages : 2413
Date de naissance : 13/03/1962
Emploi : maréchal-ferrant/pareur pro
Date d'inscription : 28/10/2010

MessageSujet: Re: Avis sur ses pieds, résine pour fourmillière ?   Lun 29 Juin 2015 - 16:50

En fait Guy est parti en cassation (à mon avis, il perdra), et l'UFM a du faire de même concernant Anouck. Je n'en sais pas plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://benesteau-detoffol.jimdo.com/
sharlie



Féminin
Age : 49
Singe
Nombre de messages : 834
Date de naissance : 27/05/1968
Date d'inscription : 08/01/2013

MessageSujet: Re: Avis sur ses pieds, résine pour fourmillière ?   Lun 29 Juin 2015 - 19:46

des vétos qui parent les pieds des chevaux ...??ils en sont incapables et ils ont le droit sous couverts d un diplome officiel de soignant! c est du grand n importe quoi,ce pays.
Revenir en haut Aller en bas
Keira

avatar

Féminin
Age : 34
Chien
Nombre de messages : 50
Date de naissance : 10/02/1983
Emploi : Enseignante
Date d'inscription : 16/04/2015

MessageSujet: Re: Avis sur ses pieds, résine pour fourmillière ?   Mar 30 Juin 2015 - 18:16

Zut, je vois plus mon dernier message, j'ai du faire une fausse manip...
Je reposte donc maintenant:

Grillotte---> Je n'ai pas appelé Julie car j'avais vu avec elle en MP pour la proposition qu'elle m'avait gentiment fait et qui n'était pas possible pour ma part. De plus je suis en train de voir avec d'autres en ce moment.

A priori j'ai au moins un stage de 2 jours pour cet été et mon cheval sera vu en même temps.

Ensuite cet automne j'essaierais de relancer un pareur du coin qui avait trop de clients ce printemps.

Je continuerais comme ça et si ça ne va pas je ferais ferrer, je sais qu'une bonne partie de ses pbs disparaitront avec la ferrure même si malheureusement la ferrure en elle-même en apportera d'autres, le plus capital reste ses aplombs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Avis sur ses pieds, résine pour fourmillière ?   Mar 30 Juin 2015 - 19:21

Tu  fais comme nous.
Stage /pratique/documentation/entraide

ou bien referrer.
Pour le reste...........histoire sans parole....merci a tous.
Revenir en haut Aller en bas
mina37
Modérateur
avatar

Féminin
Age : 37
Chèvre
Nombre de messages : 2917
Date de naissance : 02/08/1979
Emploi : sellerie bourrellerie
Date d'inscription : 13/03/2009

MessageSujet: Re: Avis sur ses pieds, résine pour fourmillière ?   Mar 30 Juin 2015 - 21:05

les problèmes ne disparaitront pas avec la ferrure, ils seront juste masqués temporairement.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fabienne-creations-cuir.com/
sharlie



Féminin
Age : 49
Singe
Nombre de messages : 834
Date de naissance : 27/05/1968
Date d'inscription : 08/01/2013

MessageSujet: Re: Avis sur ses pieds, résine pour fourmillière ?   Mar 30 Juin 2015 - 23:04

si tu sais que ses pbs vont disparaitre avec les fers ??!! c est une aberration...ce cheval va surement aller de mal en pis; si julie avait pu voir ce cheval...mais tu n es pas partante;elle est passée chez moi et franchement ton cheval aurait pu avoir une chance de rencontrer quelqu un de pointu.;ce qu il n a pas eu le loisir de croisé ses derniers temps,a ce que l on a pu comprendre et voir. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Keira

avatar

Féminin
Age : 34
Chien
Nombre de messages : 50
Date de naissance : 10/02/1983
Emploi : Enseignante
Date d'inscription : 16/04/2015

MessageSujet: Re: Avis sur ses pieds, résine pour fourmillière ?   Mer 1 Juil 2015 - 11:19

Je ne suis "pas partante" !  Rolling Eyes   Non, je ne pouvais pas emmener le cheval là où était Julie, c'est différent.

Si je parle de ferrer c'est en dernier recours parce que ses aplombs en souffriront moins que ce que je fais actuellement, ce qui a déjà été dit ici par d'autres. Et c'est pas ce que je veux hein, c'est pas pour rien qu'il n'avait jamais été ferré jusqu'à présent.

Donc je vais faire mon stage de 2 jours avec un pro, le cheval sera vu par le pro, je continue à me documenter, on fera peut-être même des radios et si ça va pas malgré tout ça, je n'aurais pas d'autres choix. Si je n'ai aucun pro pour le faire régulièrement et si moi-même je ne suis pas capable d'entretenir, il ne reste que ça comme solution.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Avis sur ses pieds, résine pour fourmillière ?   Jeu 2 Juil 2015 - 20:14

Raisonnement adapté,circonstanciel en tous points béton......
Revenir en haut Aller en bas
kourdane
Pareur pro


Masculin
Age : 65
Dragon
Nombre de messages : 1356
Date de naissance : 09/03/1952
Emploi : a la retraite
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Avis sur ses pieds, résine pour fourmillière ?   Sam 4 Juil 2015 - 18:22

salut l'ancien ..j'ai lu tes interventions que je partage sur bien des points ..pas tout... car tu bois du Vichy  lol! et moi de la bière bavaroise ..avec ce soleil je me méfie cheers sunny 

On ne peut pas aider sans langage commun. Parer nécessite des connaissances et du savoir faire.
La bonne volonté ne suffit pas si la conscience de la non compétence n'est pas acceptée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avis sur ses pieds, résine pour fourmillière ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avis sur ses pieds, résine pour fourmillière ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AZUR CHEVAL NATURE :: Le parage naturel et le cheval sans fers :: Discussions autour du parage naturel et du cheval pieds nus (Méthodes, solutions et outils pour parvenir au pied nu)-
Sauter vers: