AZUR CHEVAL NATURE
Bonjour!

Bienvenue sur Azur Cheval Nature.
La thématique de ce forum est le cheval au naturel. Les sujets s'y rapportant sont le cheval pieds nus et le parage naturel, les besoins fondamentaux du cheval, son alimentation idéale, les soins au naturel et une autre approche de l'équitation avec application de l'éthologie, monte sans mors, pour une meilleure relation.
Venez prendre conseils, vous documenter et partager avec nous.
Bonne visite sur ce forum en espérant qu'il soit pour vous un moment agréable.
Amicalement,
Rikounette, créatrice et administratrice ACN

AZUR CHEVAL NATURE

Thématique du forum: le cheval au naturel dans tous ses états (pieds nus, équitation naturelle, alimentation, soins)
 
AccueilAccueil  Portail ACNPortail ACN  S'enregistrerS'enregistrer  Carte de localisation des membresCarte de localisation des membres  Connexion  Le Blog Azur Cheval NatureLe Blog Azur Cheval Nature  
Bonjour! Bienvenue sur Azur Cheval Nature. La thématique de ce forum est le cheval au naturel. Les sujets s'y rapportant sont le cheval pieds nus et le parage naturel, les besoins fondamentaux du cheval, son alimentation idéale, les soins au naturel et une autre approche de l'équitation avec application de l'éthologie, monte sans mors, pour une meilleure relation. D'autres sujets divers et variés en dehors de la thématique sont aussi abordés. Venez prendre conseils, vous documenter et partager avec nous. Bonne visite sur ce forum en espérant qu'il soit pour vous un moment agréable. Amicalement, Rikounette, créatrice et administratrice ACN
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Narines qui se dilatent avec l'âge ???
Mar 5 Sep 2017 - 16:02 par Anyanka

» Qui a déjà utilisé du miel pour une plaie ?
Sam 26 Aoû 2017 - 14:53 par Cendres De Lune

» Fourchettes beaucoup trop courtes, elle boitille
Sam 26 Aoû 2017 - 14:49 par Anyanka

» bonjour
Lun 21 Aoû 2017 - 21:21 par okpa

» Extension d'encolure et travail latéral
Mer 16 Aoû 2017 - 12:06 par roryofroom

» Recherche pareur/podologue qui se déplacerai en Creuse 23
Jeu 10 Aoû 2017 - 23:13 par LeCastor

» Question achat materiel pour attelage
Dim 30 Juil 2017 - 10:51 par bandj

» Poney qui tire à gauche à l'attelage
Mar 18 Juil 2017 - 13:40 par tornadette

» comparaison du pied de ma juju deferré et maintenant pied nu
Lun 17 Juil 2017 - 14:38 par tornadette

Nouveaux messages depuis votre dernière visite

Pour suivre le fil, c'est par là!


Partagez | 
 

 Lapierre, Strasser différences et similitudes???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
tornadette
Modérateur


Nombre de messages : 3101
Date d'inscription : 14/08/2008

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Dim 10 Fév 2013 - 22:58

Bravo, pour une fois une comparaison claire et sans jugement ! comme quoi c'est possible Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mediarcherie.fr/
KER
Pareur pro
avatar

Masculin
Age : 40
Serpent
Nombre de messages : 2761
Date de naissance : 01/08/1977
Emploi : Podologue équin
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Dim 10 Fév 2013 - 23:18

Oui, le moyen âge en 2013.... What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://www.paragesetdebourrages.fr/
tornadette
Modérateur
avatar

Féminin
Age : 34
Cochon
Nombre de messages : 3101
Date de naissance : 22/06/1983
Date d'inscription : 14/08/2008

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Dim 10 Fév 2013 - 23:38

Ce post est destiné à comprendre les différences ou points communs entre différentes méthodes, pas à juger de qui à raison.

Alors s'il te plait, ce serait sympa que ne pas faire ce genre de commentaire ici.C'est à chaqu'un de choisir ce qui lui semble juste et logique.

Personnellement j'ai choisi mais je m'abstient de commenter car ce n'est pas le sujet ici.
On constate qui fait quoi et basta. Le but est que ceux qui s'embrouillent entre les méthodes puisse les reconnaître et savoir de quoi on parle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mediarcherie.fr/
louloulaby



Féminin
Age : 36
Singe
Nombre de messages : 499
Date de naissance : 13/11/1980
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Lun 11 Fév 2013 - 16:08

Merci Tornadette, bien sûre, je ne suis pas neutre. Pour pouvoir comprendre une autre méthode, j'aime bien me mettre dans la peau de qqu qui n'y connait rien.

J'oubliais : je dégage toujours la lacune médiane. Elle, pare la fourchette à plat sans dégager la lacune médiane.

Similitude : nous recherchons un pied concave, une fourchette large, un sabot plutôt rond et sans évasements.

Moi je cherche avant tout le confort du cheval et un pied "fort". celà prime sur la forme "idéale".
J'ai interprété qu'elle cherchait d'avantage une forme "idéale" qui rendrait le pied fonctionel et fort.


Je testerais éventuellemnt la technique sur un pied en bonne santé qui est fonctionnel mais qui a des petits défauts. Je ne m'aventurerai pas à réhabiliter un pied avec cette technique.

Normalement, on dit l'inverse je sais..
Revenir en haut Aller en bas
KER
Pareur pro
avatar

Masculin
Age : 40
Serpent
Nombre de messages : 2761
Date de naissance : 01/08/1977
Emploi : Podologue équin
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Lun 11 Fév 2013 - 17:03

Mais y a rien à tester!

On ne test pas "pour voir" sur du VIVANT! Ou alors on bosse dans un labo... et on fait de l'expérimentation animale.

Les similitudes que tu as noté ne sont que "visuel" et n'ont rien en commun!

La partie émergé de l'iceberg!

Tous le monde se fie à sa "vision" des choses et c'est une GRAVE erreur car la vision ne permet de comprendre que peut être 20% (10%?) d'un phénomène.

Certains en ont fait un art: l’illusionnisme !

On comprend les choses par l'esprit. Par le décorticage intellectuel et l'assimilation de mécanismes complexe, interne, physiologique, mécanique, biologique, etc.

d'où la FORMATION, et l'expérience qui vient valider la théorie. Expérience, n'est pas expérimentations...

Expérience, c'est la répétition de protocole mis en place et sélectionné par l'expérimentation.
Le soucis, c'est qu'il fallut "casser des oeufs" pour essayer... et valider les protocoles.

Personnellement, je ne comprends plus qu'on puisse imaginer une seule seconde que creuser la sole dans sa partie saine est vivante artificiellement et parfois jusqu'au sang peut ""soigner"" un pied et le rendre "fort et fonctionnel".

C'est un non sens physiologique, c'est un non sens biomécanique et c'est un non sens logique, au delà de la souffrance que cela provoque!

La souffrance source de guérison? Mais là on remonte directement au Christianisme! Nul doute que bon nombre de scientifiques ont laissé leurs croyances personnel "transpirer" dans leurs écrits et donc leurs pratiques.

Le sang d'une sole amincie à moins d'un millimètre est une toxine?

Mais c'est du même style que le test de la sorcière! Si la femme mis dans un sac coule dans la rivière, c'est que c'était une sorcière! ( niveau moyen âge ) On est là, dans une CROYANCE PUR!

La raison est pourtant évidente! La corne est formé de TUBULES, qui sont donc comme des tubes, et le fait d'amincir le tissu, on va permettre aux capillaires de fuir par capillarité ( un capillaire, à son extrémité, n'est épais que d'UNE couche de cellule) à travers les tubules à cause d'une pression sanguine très importante dans le pied d'un cheval. (y a juste a avoir soigné des plaies au niveau des membre pour avoir de ses yeux vue le sang gicler à plusieurs dizaine de centimètres juste à cause de la pression!)

Déjà, là, on est dans le MENSONGE ! Parce que l'ignorance de FAITS anatomique connu de tous est impardonnable.

On trompe les gens pour les rassurer sur le fait que le sang coule! On leurs mens.

Tout ça pour justifier une méconnaissance du fonctionnement du pied du cheval et des interprétations hasardeuses d'observations du pied du cheval sauvage d'une zone Américaine. ( on parle même pas d'observations de plusieurs groupes de différents coin du monde... on montre UN pied, et on le prend en référence !)
Ces erreurs d’interprétations basé sur des observations incomplète (et donc forcément fausse, l’œil ne percevant que ce qu'il veux voir) et mélangé aux savoirs vétérinaire d'une époque lointaine (Bracy Clark) on amené à tirer des conclusions et pratiquer des soins complètement aberrants comme on peut encore en voir en clinique véto. ( je veux parler du wooden shoe, un ex. parmi tant d'autre... )

La science vétérinaire Européenne n'a RIEN compris aux pieds des chevaux et on pourrait même aller plus loin en disant qu'ils ont rien compris TOUT COURT. (on a 20 ans de retard aussi là dedans!)

DONC, déjà, à la base, ça part mal quand un vétérinaire se mets en tête d'inventer un protocole de parage, dit "naturel" ! Il n'a de naturel que le nom!

Les MF nous le reproche assez, déjà, un parage, c'est pas naturel! On pourrait parler de "physiologique" déjà, ce serait plus approprié. (m'enfin, la rhétorique, c'est chiant...)

Bref.

C'est incroyable qu'on soit encore obligé de parler de ça....

Et je rajouterais comme mot de la fin (parce que j'en ai plus que marre de parler de ce truc) Que les praticiens "S." devraient effectivement SE CACHER, car si nous on peut encore parer et faire passer ça pour un soins normal journalier, leurs parages "très invasifs" seront considéré comme de la chirurgie des animaux, parce que :

« Art.L. 243-1.-I. ― Pour l'application du présent chapitre, on entend par :
«
― " acte de médecine des animaux ” : tout acte ayant pour objet de déterminer l'état physiologique d'un animal ou d'un groupe d'animaux ou
son état de santé, de diagnostiquer une maladie, y compris comportementale, une blessure, une douleur, une malformation, de les
prévenir ou les traiter, de prescrire des médicaments ou de les administrer par voie parentérale ;
« ― " acte de chirurgie des animaux ” : tout acte affectant l'intégrité physique de l'animal dans un but thérapeutique ou zootechnique.

Ils sont en plein dedans...

Le problème, du coup sera réglé.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.paragesetdebourrages.fr/
patrice de toffol
Admin
avatar

Masculin
Age : 55
Tigre
Nombre de messages : 2423
Date de naissance : 13/03/1962
Emploi : maréchal-ferrant/pareur pro
Date d'inscription : 28/10/2010

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Lun 11 Fév 2013 - 17:29

Ker, ne t'énerve pas comme ça, toi aussi au début tu as commencé en tatonnant avant de te décider à faire une formation. Tu as travaillé en observant, alors ne lui jettes pas la pierre (en 2 mots) si elle fait pareil.tongue

La souffrance source de guérison? Mais là on remonte directement au Christianisme!

Ce n'est pas ce qui se passe quand certains laissent un abcès creuver tout seul?Question

On ne test pas "pour voir" sur du VIVANT! Ou alors on bosse dans un labo... et on fait de l'expérimentation animale.


Et ne me dis pas que Strasser, lapierre, etc... n'ont pas testé leurs "découvertes" sur du vivant.... Un pied mort ne t'apportera pas la solution...
Revenir en haut Aller en bas
http://benesteau-detoffol.jimdo.com/
Richard Walz

avatar

Masculin
Age : 67
Tigre
Nombre de messages : 135
Date de naissance : 14/10/1950
Emploi : Pareur - Travail comportement équin
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Lun 11 Fév 2013 - 18:51

Je crois que dans toutes le méthodes (pour les gens qui ont besoin d'une méthode ou école spécifique) pour apprendre parer ou gérer un pied équin, il y a un truc qui s'appel : "ça dépend". Parce que il y a des mauvaise élèves des uns ou des autres ou les pareurs/maréchaux qui singe une mécanique, il ne vaut pas la peine de jeter une pierre contre un ou autre personne sans vraiment voir la situation ou contexte en question. C'est pour ça que j'aimerais voir une échange respectueux entre les professionnels et l'opportunité en formation continue (abordable!) pour tous. On es bien pas assez nombreux face à les nombre des chevaux.

Attention avec la science, même le Dr. Pollitt et Hampson ne sont pas si 'scientifique' que ça dans le sens absolu de la science.
Revenir en haut Aller en bas
KER
Pareur pro
avatar

Masculin
Age : 40
Serpent
Nombre de messages : 2761
Date de naissance : 01/08/1977
Emploi : Podologue équin
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Lun 11 Fév 2013 - 19:50

patrice de toffol a écrit:
Ker, ne t'énerve pas comme ça, toi aussi au début tu as commencé en tatonnant avant de te décider à faire une formation. Tu as travaillé en observant, alors ne lui jettes pas la pierre (en 2 mots) si elle fait pareil.tongue
J'y suis allé "tranquilou" et sous la surveillance d'un MF compagnon du devoir. Il m'a fait dériver les pieds, puis déferrer, puis mettre un coup de pince... puis mettre un coup de râpe... puis faire un parage léger... et ce toujours sous sa surveillance. Une fois prêt, j'ai pus faire de mon côté.

De plus, faire un parage "Ramey" n'a rien à voir avec faire un parage "S." ! Déjà que ceux qui ont fait la formation de 2 ans font boiter les chevaux alors un néophyte? Si on lui a dit que "le sang était normal et juste des toxine" tu imagines où ça peut aller??? Shocked

Citation :
La souffrance source de guérison? Mais là on remonte directement au Christianisme!

Ce n'est pas ce qui se passe quand certains laissent un abcès crever tout seul?
La différence, c'est que le cheval il gère son abcès de façon "normal", comme la nature l'a prévu... et rien ne t’empêche de donner du T.....l ou de l'arnica pour aider. Mettre une plaque de mousse et faire un pansement aux graines de lin, plutôt que d'enlever la moitié de la sole...

C'est une "non intervention" et pas une douleur généré par un acte invasif...

Citation :
On ne test pas "pour voir" sur du VIVANT! Ou alors on bosse dans un labo... et on fait de l'expérimentation animale.
Et ne me dis pas que Strasser, lapierre, etc... n'ont pas testé leurs "découvertes" sur du vivant.... Un pied mort ne t'apportera pas la solution...
oui! Dans un labo! Pour expérimenter. Sur des "sujets d'expérimentations". ok. MAis le gros du boulot, se fait sur dissections, pour bien comprendre ce qu'il y a à l'intérieur. (ça évite de raconter des bêtises énormes)

Après, effectivement, tu peux faire tes expériences et faire boiter ton cheval... mais je penses que c'est pas le but!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.paragesetdebourrages.fr/
louloulaby



Féminin
Age : 36
Singe
Nombre de messages : 499
Date de naissance : 13/11/1980
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Lun 11 Fév 2013 - 20:38

Oui KER, je suis d'accord avec toi, mais pour comprendre par moi-même, j'y suis allée sans préjugés.
Quand je parle de "tester la technique" je n'entends pas aller au sang pour voir.
Pour moi, du sang c'est une blessure. Pas des toxines.

Tu t'insurges car du défends le bien-être des chevaux. C'est évident pour moi. Le problème c'est que si on veut faire évoluer les mentalités, on ne peut pas être "frontal". Il faut d'abord chercher à comprendre le point de vue de l'autre. Un peu comme quand tu travaille avec un cheval.

La gérante du centre équestre qui espérait que je prenne en charge les parages quand sa pareuse strasser ne peut pas se déplacer va devoir faire un choix. Moi ou elle. Ou alors chacun gèrera un groupe de chevaux. Les chevaux diront quelle est la meilleure.

Je comprends ta révolte mais pense au néophytes ! Il ne voient que ton manque d'ouverture... Tu fais peut-être de la contrepub pour ta méthode... alors que tu semble très compétent....
Revenir en haut Aller en bas
Orslan
Modérateur
avatar

Féminin
Age : 35
Chien
Nombre de messages : 1117
Date de naissance : 24/08/1982
Date d'inscription : 27/02/2012

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Lun 11 Fév 2013 - 21:34

je crois pas que Ker fasse de la contre pub pour sa méthode. Ça fait un bon moment qu'il est sur ce forum (bien avant moi d'ailleurs), et c'est celui qui détails, explique, et argumente le plus. (Ce n'est pas du tout une critique pour les autres , hein!! Laughing)

Donc si tu veux comprendre un truc, tu lui demande, et il t'explique en long large et en travers le pourquoi du comment suivant son point de vue.
Après, ça te parle, ou pas.

Je trouve qu'avec le temps on (les modos en générale) accepte mieux ses phrases "rentre-dedans" à propos de la méthode S. parce qu'il nous a convaincu.

Ou alors je suis total à côté de la plaque?? les autres le diront
Revenir en haut Aller en bas
KER
Pareur pro
avatar

Masculin
Age : 40
Serpent
Nombre de messages : 2761
Date de naissance : 01/08/1977
Emploi : Podologue équin
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Lun 11 Fév 2013 - 21:50

Perso. je penses pas souffrir d'un manque d'ouverture.

TOUT ce qui est dit, je l'étudies.

Je me suis même procuré le Manuel D'orthopédie équine de S. !!! Alors que ce bouquin coute un rein!

Je penses que je passes plus de temps que quiconque içi à étudier la question du pied, et ce en passant par tous les points de vue.

Et à force.... je me suis aperçu que non, décidément, ça n'allait pas. C'est pas moi qui le dis mais des dizaines et des dizaines d'articles, de publications, de témoignages et de recoupement d'infos partout où on peut trouver de l'infos.

Et l’histoire! Parce qu'il faut aussi savoir de quoi on part et dans quel contexte les gens ont eu les idées qu'ils ont eu. Leurs bagages et même le bagage des gens dont ils se sont inspiré! Y a aussi ce qu'il se faisait y a longtemps, et toute les errances qu'a connu la maréchalerie depuis environ 300 ans.

Pour l'instant, j'en suis là:

N° : Année, Auteur, Titre, lieu de publication et date.
1 1533. Laurentius Rusius. Opera di Mascalcia, ou l'Art du Maréchal. - Venise, 1533.
1553. Filippo Sacro de Logliacozzo. Trattato di Mascalcia, Traité de Maréchalerie. - Venise, 1553.
1559. césar Fiaschi. Traité de la manière de bien emboucher, manier et ferrer les chevaux. Traduit en français par Naguères en 1564.
1563. Hiérocles, auteur grec. L'Art vétérinaire, aula grande Maréchalerie. Traduction imprimée à Paris en 1563.
5 1567. Caracciolo. Gloria del Cavallo. 1567.
1573. Claudio Corte. L'Écuyer. - Lyon, 1573.
1599. Carlo Ruini. Infirmila del cavallo, Maladies des chevaux. Venise, 1599.
1607. Horace de Frangisi. Hippiatrique. - Paris, 1607.
1628. Dumesnil. L'Art de la Maréchalerie. - Paris, 1628.
10 1633. N. Beaugrand. Le Maréchal expert. - Lyon, 1633.
1642. De l'Espinay. La grande Maréchalerie. - Paris, 1642.
1654. Le grand Maréchal français, sans nom d'auteur. - Paris, 1654.
1660. Beaumont. Le nouveau parfait Maréchal. -Paris, 1660.
1662. Le grand Maréchal expert et français, sans nom d'au¬teur. - Paris, 1662.
15 1663. Delcampe. Art de monter à cheval. - Paris, 1663.
1664. Solleïsel. Le parfait Maréchal. - Paris, 1664.
1666. Marckam. Le nouveau et savant Maréchal, traduit de l’Anglais. -Paris, 1666.
1669. Francesco Liberati. La Perfection du cheval.- Rome, 1669.
1725. Bégrières. Manuel des Écuyers. - Paris, 1725.
20 1733. De la Guérinière. École de cavalerie concernant la con¬naissance, l'instruction et la conservation du cheval.
Paris, 1733.
1734. Gaspard Saunier. La parfaite connaissance des chevaux, leur anatomie, leurs bonnes et mauvaises qualités, leurs maladies et les remèdes qui y conviennent. - La Haye,
1741. Garsault. Le nouveau parfait Maréchal, ou la Connais¬sance générale et universelle du cheval. - Paris, 1741.
1742. Salvador. La Santé du cheval, ouvrage espagnol. -1742.
1756. Lafosse père. Nouvelle Pratique de ferrer les chevaux de selle et de carrosse. - Paris ,1756.
25 1758. Réponse à la Nouvelle Pratique de ferrer du sieur Lafosse, par les maîtres maréchaux de Paris. - Paris ,1758.
1759. Ronden ainé. Observations sur des articles concernant la Maréchalerie. - Paris, 1759.
1760. Bourgelat. Eléments hippiatrique. - Paris, 1760.
1763. Hérissant. Médecine des chevaux, à l'usage des laboureurs. Paris, 1763.
1766. Lafosse fils. Guide du Maréchal. - Paris, 1766.
30 1768. Weyrother. Le parfait Écuyer militaire de campagne. Paris, 1768.
1771. Bourgelat. Essai théorique et pratique sur la Ferrure.- Paris, 1771.
1771. J.-B. von Sind. L'Art de dresser et de ferrer les chevaux. Francfort, 1771.
1773. Fr. Druts. L'Anti-Maréchal, ou le vrai Miroir des mala¬dies internes des chevaux, leurs symptômes, leurs causes, avec les remèdes les plus assurés, les plus sim¬ples et de facile exécution. - Liège, 1773.
1776. Lafosse P.E, Dictionnaire Raisonné D'Hippiatrique, Cavalerie, Manege et Maréchalerie. Paris. 1776
35 1782. Cuabert. Ferrure des chevaux qui forgent.- Instructions vétérinaires, t. V, p. 246. - Paris, 1782.
1788. J. G. Hartmann, Traité des haras, - Paris, 1788.
1800. Moorcroft. Cursory account of the various methods of shoeing horses. - Londres, 1800.
1805. Grognier. Notice historique et raisonnée sur Bourgelat. Lyon, 1805.
1810. Gohier. Tableaux synoptiques sur les Ferrures le plus sou¬vent pratiquées au pied des monodactyles ou solipèdes, et didactyles ou bisulques. -Lyon, 1810.
40 1810. Braci Clarck. Recherches sur la construction du sabot du cheval, et suite d'expériences sur les effets de la ferrure. - Imprimé à Londres en 1810 et traduit en français en 1817.
1813. Gohier. Avantages et inconvénients des crampons. - Mémoires de Gohier - Lyon, 1813.
1817. Jauze. Cours théorique et pratique de Maréchalerie vétérinaire. - Paris, 1817.
1818. M. Sanfourche, Moyens de conserver l'aplomb du cheval par la ferrure, Paris, 1818.
1825. J. Girard. Traité du pied considéré dans les animaux domestiques. -Paris, 1825.
45 1827. Godwin. Guide du Vétérinaire et du Maréchal. - Paris, 1827.
1828. C. Balassa. Traité de la Ferrure sans contrainte, ou moyen de ferrer les chevaux les plus vicieux en moins d'une heure et de les corriger pour toujours de leurs défauts, système puisé dans les principes de la physio¬logie du cheval, par M. Balassa, capitaine de cava¬lerie autrichienne, traduit par un officier français. Paris, 1828.
1829. Vatel. Considérations générales sur la Ferrure des che¬vaux qui se coupent. - Recueil de médecine vétérinaire, 1829
1833. Grognier. Précis d'un cours d'hygiène vétérinaire. - Lyon ,1833
1835. Perrier. Des moyens d'avoir les meilleurs chevaux, ou de l'importance de la forme et de l'aplomb naturel du sabot du cheval pour la conservation de ses qualités. -Paris, 1835.
50 1837. Favre d'Evires. Le Vétérinaire campagnard.-Genève, 1837.
1839. Hurtrel d'Arboval. Dictionnaire de médecine et de chirurgie vétérinaires. - Paris ,1839.
1840. Riquet. Considérations générales sur la Maréchalerie, suivies d'un exposé de la méthode de ferrure podométrique à froid et à domicile. - Tours, 1840.
1841. J.-B.-C. Rodet. De la Ferrure sous le point de vue de l’hygiène, ou de son influence sur la conservation des animaux et leur aptitude au travail, suivi des moyens d'agir sur la corne. - Paris, 1841.
1841. Riquet. Quelques considérations sur la Ferrure podométrique à froid. - Recueil de médecine vétérinaire. - 1841
55 1843. F. lecoq. Traité de l'extérieur du cheval et des princi¬paux animaux domestiques. 1845.
1843. DeNanzio. Trattato theorico et pratico della Ferratura. Traité théorique et pratique sur la Ferrure. - Naples,1843
1844. Séon Rochas. Hygiène vétérinaire militaire. - Paris, 1844
1844. H. Bouley. De la Ferrure. Maison rustique du XIXe siècle, 2e volume - Paris ,1844.
1844. Magne. Traité d'Hygiène vétérinaire appliquée. Lyon, 1844.
60 1845. Vatel. Rapport sur la ferrure à froid. - Recueil de médecine vétérinaire. - 1845
1845. Riquet. Mémoire sur la ferrure podométrique. - Recueil de médecine vétérinaire. -1845
1845. Delafond. Recherches microscopiques sur la corne. - Recueil de médecine vétérinaire. -1845
1845. Bouley jeune. Histoire de la Ferrure. - Recueil de médecine vétérinaire. -1845
1845. Bouley jeune. Observations sur la Ferrure podométrique. Recueil de médecine vétérinaire. -1845.
65 1846. Barthélémy aîné. Sur la Ferrure à froid. Recueil de médecine vétérinaire. -1846.
1846. Renault. Discussion sur la Ferrure à froid. - Recueil de médecine vétérinaire. -1846.
1846. Barthélémy jeune. De la Ferrure à froid. Recueil de médecine vétérinaire. -1846.
1846. Riquet. De la ferrure podométrique.- Recueil de méde¬cine vétérinaire. -1846.
1847. Renault. Rapport sur un nouveau système de Ferrure. Recueil de médecine vétérinaire. - 1847.
70 1849. J.-C. Cross. Traité pratique et théorique de Maréchalerie. Stuttgart, 1849.
1850. Parry. Nouvelle Ferrure sans clous. The Veterinarian. Recueil de médecine vétérinaire. -1850.
1850. Notes sur l'histoire de la Ferrure du cheval---- The Veterinarian. - Recueil de médecine vétérinaire.- 1850.
1850. Vatel. Rapport sur l'ouvrage publié en 1835, par M. Perrier, de Bergerac. - Recueil de médecine vétérinaire. -1850.
1850. Sempastous. Ferrure orthopédique sur deux poulains du /¡aras de Pompadour. - Recueil de médecine vétéri¬naire. 1850.
75 1850. William Miles. The horses foot and how to keep it sound, Le pied du cheval et de la manière de le conser¬ver sain. - Londres, 1850. (Traduction de M. Guyton en 1862)
1850. Rossignol. Rapport sur la Ferrure d'après le système Perrier. - Recueil de médecine vétérinaire, 1851.
1850. A. Brogniez. Manuel du maréchal ferrant, - Bruxelles, 1850.
1851. H. Bouley. Discussion sur la Ferrure d'après le système Perrier. - Recueil de médecine vétérinaire, 1851,
1851. J. Ambert. De la Ferrure des chevaux. - Journal de médicine vétérinaire. -Lyon, 1851.
80 1851. H. Bouley. Traité de l'organisation du Pied du cheval. - Paris, 1851, avec un atlas de 34 planches.
1852. A. A. Rey. Traité de maréchalerie vétérinaire: comprenant l'étude de la ferrure du cheval et des autres animaux domestiques, - Lyon, 1852.
1852. N. Perron, Le Nâcérî: la perfection des deux arts, ou traité complet d'hippologie et d'hippiatrie arabes. Première partie. Traduction de Abū Bakr Ibn Badr al-Dīn al-Bayṭār ( XIIIème-XIVème s.),-Paris, 1852.
1867. J. P. Mégnin. La maréchalerie française: son histoire depuis son origine jusqu'a nos jours. –Paris, 1867.
1868. A. Sanson. La Maréchalerie ou ferrure des animaux domestiques, - Paris, 1868.

85 1889. L. A. Picard, Origines de l'École de cavalerie et de ses traditions équestres: Équitation, dressage, hippiatrique, maréchalerie, haras, remonte, harnachement, uniformes, organisation militaire, règlements de cavalerie. – Saumur, 1889.
1897. A. Degive, Manuel de maréchalerie.
1890. L. P. Goyau, Traité pratique de maréchalerie. – Paris, 1890.
1892. J. Pader, Précis théorique et pratique de maréchalerie comprenant la ferrure du cheval & du mulet.
1896. F. Peuch, F. Lesbre, Précis du pied du cheval et de sa ferrure. – Paris, 1896.
90 1896. A. Thary, Maréchalerie.
1898. J. B. Delpérier, Étude spéciale du sabot du cheval et des altérations unguéales.
1898. Section technique de la cavalerie, Manuel de maréchalerie à l'usage des maréchaux ferrants de l'armée.
1901, E. Talfumière, Écoles civiles de maréchalerie en France, leur utilité et les moyens pratiques à employer pour leur création.
1901, E. Aureggio, Histoire de la ferrure des chevaux dans l'antiquité et au moyen âge jusqu'à l'Exposition universelle de 1900 à Paris.
95 1912, J. Tasset, F. Carel, Traité pratique de maréchalerie: à l'usage des maréchaux, vétérinaires, officiers montés, hommes de cheval.
1938, M. Barrier, Revue générale des ferrures contre les glissades.

Je vous rassures, j'ai pas encore tout lu complètement... mais j'y travailles! ça et les recherches sur les acteurs majeurs du parages à travers le monde... ça prends du temps!

Puis viennent les chevaux! flower


ps: et en plus, je vais finir par devoir avouer que je ne me reconnais plus dans KC Lapierre.... pale
Revenir en haut Aller en bas
http://www.paragesetdebourrages.fr/
calouha

avatar

Féminin
Age : 55
Tigre
Nombre de messages : 1203
Date de naissance : 20/05/1962
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Mar 12 Fév 2013 - 8:22

Ta derniere phrase me fait peur..........si même toi tu t'y perds.........
Revenir en haut Aller en bas
http://6horses.pagesperso-orange.fr/index.htm
Rikounette
Admin
avatar

Féminin
Age : 38
Chèvre
Nombre de messages : 2684
Date de naissance : 16/06/1979
Emploi : maman au foyer
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Mar 12 Fév 2013 - 10:20

calouha a écrit:
Ta derniere phrase me fait peur..........si même toi tu t'y perds.........
C'est normal je dirais. Tout n'est pas figé. Chaque chose évolue et c'est tant mieux. Il n'y a de bonne méthode que celle du bon sens.
Revenir en haut Aller en bas
http://azurchevalnatur.canalblog.com/
calouha

avatar

Féminin
Age : 55
Tigre
Nombre de messages : 1203
Date de naissance : 20/05/1962
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Mar 12 Fév 2013 - 10:25

Rikounette a écrit:

C'est normal je dirais. Tout n'est pas figé. Chaque chose évolue et c'est tant mieux. Il n'y a de bonne méthode que celle du bon sens.

J'aurais voulu l'ajouter, suis entièrement d'accord avec toi! Du bon sens et ne jamais se faire croire que tout est acquis!
Revenir en haut Aller en bas
http://6horses.pagesperso-orange.fr/index.htm
Rikounette
Admin
avatar

Féminin
Age : 38
Chèvre
Nombre de messages : 2684
Date de naissance : 16/06/1979
Emploi : maman au foyer
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Mar 12 Fév 2013 - 10:27

...et surtout accepter la remise en question. Et ça, c'est pas toujours facile à faire!
Revenir en haut Aller en bas
http://azurchevalnatur.canalblog.com/
Solinvictus

avatar

Féminin
Age : 35
Chien
Nombre de messages : 298
Date de naissance : 25/08/1982
Emploi : Energéticienne, consultante "cheval au naturel", enseignante d'équitation éthique de légèreté
Date d'inscription : 23/07/2012

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Mar 12 Fév 2013 - 11:15

Non en effet, et être capable de toujours chercher plus loin est une qualité.
Revenir en haut Aller en bas
http://aurelia-boulineau.com/
kourdane
Pareur pro


Masculin
Age : 65
Dragon
Nombre de messages : 1353
Date de naissance : 09/03/1952
Emploi : a la retraite
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Mar 12 Fév 2013 - 11:51

pourquoi parler d'errance de la maréchalerie ? ou de quoi que ce soit ? car la recherche est "errance" ! l'esprit de recherche c'est justement cela tester pour progresser et faire des erreurs en tirer des conséquences et des ajustements ! c'est la différence avec les sachants qui estiment que la vérité est une et unique la leur. La connaissance est bien autre, c'est l'assimilation des techniques et des savoirs pour en tirer la quintessence.

Quant aux protocoles ils ne sont jamais définitifs mais relatifs.

Ce qui fut vrai à un moment donné peu être, une grotesque erreur ensuite.

Pensez au progrès induit par les antibiotiques il y a 60 ans !
Aujourd'hui leur emploi inconsidéré a pour conséquence un environnent toxique et une inefficience de leur action.
Revenir en haut Aller en bas
louloulaby



Féminin
Age : 36
Singe
Nombre de messages : 499
Date de naissance : 13/11/1980
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Mar 12 Fév 2013 - 12:51

Je suis sur la même voie que toi KER, je cherche à élargir mon champ de vision, à me documenter, à me former (il s'agissait là d'un pré-formation, une introduction à la technique).

Je pourais aussi prendre ton expérience comme argent comptant (je ne te connais pas assez), et condamner à jamais tout ce qui porte le nom de Strasser.

Mais, j'ai voulu comprendre par moi-même ce qui était reproché. Ca me paraît être une meilleure voie pour devenir "libre et conscient". J'y suis allée avec un état d'esprit neutre pour avoir un point de vue objectif. Et nous avons beaucoup discuté avec la pareuse sans jugement de valeur.

J'ai aussi beaucoup observé ce qu'en pensaient les chevaux... C'est mon baromètre absolu. "Premièrement, ne pas nuire"

Je ne livrerais pas ici mes jugements de valeur. J'ai voulu éclairer les néophytes.
Revenir en haut Aller en bas
kourdane
Pareur pro


Masculin
Age : 65
Dragon
Nombre de messages : 1353
Date de naissance : 09/03/1952
Emploi : a la retraite
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Mar 12 Fév 2013 - 15:02

primo non nocere ! attention à l'interprétation, car dans bien des cas ne rien faire c'est déjà nuire
Revenir en haut Aller en bas
KER
Pareur pro
avatar

Masculin
Age : 40
Serpent
Nombre de messages : 2761
Date de naissance : 01/08/1977
Emploi : Podologue équin
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Mar 12 Fév 2013 - 16:44

kourdane a écrit:
pourquoi parler d'errance de la maréchalerie ?
Parce que certaines technique ont été des catastrophes encore pire que la ferrure proprement dite!

Citation :
Pensez au progrès induit par les antibiotiques il y a 60 ans !
Aujourd'hui leur emploi inconsidéré a pour conséquence un environnent toxique et une inefficience de leur action.

lol! tu viens de découvrir ce que semble être une "errance" de la médecine allopathique!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.paragesetdebourrages.fr/
KER
Pareur pro
avatar

Masculin
Age : 40
Serpent
Nombre de messages : 2761
Date de naissance : 01/08/1977
Emploi : Podologue équin
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Mar 12 Fév 2013 - 17:05

horseraider a écrit:
Je suis sur la même voie que toi KER

Wink

Ce n'était pas personnel! flower

C'est les "errances" du Dr S. qui me désespères...

Des gens qui ont voulu "tester" y en a des centaines de pages sur le net... certains sont même devenu Pro AANHCP !

http://www.trianglephoofcare.com/about.html

"Well, at this point in my life I needed to get a real job again to pay for the last two years worth of experience.
I continued to study trimming and attended a clinic presented by a local Strasser Hoofcare professional.
This was an eye opening experience, BUT the trimmer did not at that time trim the cadaver to the point of bleeding. It couldn't bleed, It was a dead foot !! I have no Idea if she was aggressive enough to have done the opening cuts at that point in my experience.
I did learn quite a lot from this clinic, I went home and proceeded trimming according to that protocol, and I made my horse more lame than ever. When I asked for help from this clinician, I was told I needed to do this and that and that I was doing the trim incorrectly, That is why my horse was sore.
Well, I continued to try , I continued to make my horse lame. I also made some other horses lame with my trimming.
This went on for some time, like years worth of time. I noticed changes in my horses feet and they were not good. I had thinned the soles so much they were trying to build tissue back in the thin areas. I would trim those attempted calluses off with each trim.
I now know that I was not listening to the horse, I was totally ignoring him and forcing a trim on him that he hated. Why he didn't kick my head off I don't know. I do remember I was too stupid to recognize his discomfort in his attitude.

Well, by now the year is 2003 and I have moved to the Madison, Wisconsin area and found the woman I would marry. I had been working as a mechanic for a small asphalt plant. I HATED my job and was starting to hate my life as I had in the past before I went to Alaska. I knew I did not want to go back to an angry lifestyle. Well, Lori ( my wife) gave me the chance to quite my job and start my business in full time barefoot hoofcare. Now from the previous description of my trimming you are probably thinking, WHAT !!!
How does this guy think he could trim horses professionally. Well, I was in for a very steep learning curve to begin.
I advertised for business and got it, all the horses no one else would trim...
Now I started seeing a lot of sore horses before I ever touched them. How could I fix them when I made them even more sore than they were before I trimmed? Now the questions started pounding in my head.
I spoke with my wife, I needed to learn more. I found Jaime Jackson's website and read everything on it. I signed up for a clinic and attended the Orientation and Booting clinic in late Fall of 2003.
""

study

Pleins de gens sont passé par là!

Je vous demande pas de me faire confiance ou de boire mes paroles, juste d'aller lire par vous même (vérifier quoi) que ce que je dis est vrai.

Du coup, ça vaut vraiment pas le coup de faire souffrir pour se rendre compte que c'était pas la bonne solution! Neutral



kourdane a écrit:
primo non nocere ! attention à l'interprétation, car dans bien des cas ne rien faire c'est déjà nuire

Ne rien faire, c'est déjà ne PAS faire encore plus de connerie!

"Dans le doute, abstient toi!" study

Entre "ne rien faire" et "en faire trop" y a un monde!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.paragesetdebourrages.fr/
louloulaby



Féminin
Age : 36
Singe
Nombre de messages : 499
Date de naissance : 13/11/1980
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Mar 12 Fév 2013 - 17:48

Ok, j'ai compris ta position. Wink

Que penses-tu de ceci:

La pareuse S m'a affirmé qu'en rabaissant les barres (bien quelles soient épaisses, compactes et bien droites), on permettait au pied de s'ouvrir. Par s'ouvrir on entend : des talons moins contractés et une fourchette plus large.

Bizarement mes chevaux ont ce genre de barres (que j'ai toujours respectées) et.... une fourchette peu développée, talons plutôt ouverts.

Faut-il une fourchette charnue ? (J'aurais pensé OUI sans hésiter au début mais maintenant je n'en suis plus très sure)

Cause à effet ? Je ne trouve pas la réponse dans le livre de Pete Ramey

MAIS, mes chevaux ont aussi la particularité de travailler pieds nus sur des sols durs.
Revenir en haut Aller en bas
Solinvictus

avatar

Féminin
Age : 35
Chien
Nombre de messages : 298
Date de naissance : 25/08/1982
Emploi : Energéticienne, consultante "cheval au naturel", enseignante d'équitation éthique de légèreté
Date d'inscription : 23/07/2012

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Mar 12 Fév 2013 - 17:54

C'est super intéressant comme échange... Merci Messieurs dame...
Revenir en haut Aller en bas
http://aurelia-boulineau.com/
KER
Pareur pro
avatar

Masculin
Age : 40
Serpent
Nombre de messages : 2761
Date de naissance : 01/08/1977
Emploi : Podologue équin
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Mar 12 Fév 2013 - 19:41

horseraider a écrit:
Que penses-tu de ceci:

La pareuse S m'a affirmé qu'en rabaissant les barres (bien quelles soient épaisses, compactes et bien droites), on permettait au pied de s'ouvrir. Par s'ouvrir on entend : des talons moins contractés et une fourchette plus large.
Oui, c'est la vision classique du parage naturel du début du siècle... Remettre la fourchette au contact pour favoriser l’expansion contraction du pied! A l'époque, les mecs s'étripaient (comme nous!) parce que certains disaient que le pied n'avait aucune élasticité et d'autre prétendaient le contraire... A l’extension contraction, vient se rajouter la fameuse "fourchette pompe", le net regorge de schémas de fourchette venant pomper le sang du pied... Surprised Le tout, avec quand même la base scientifique du véto, qui veux que c'est la paroi la principale structure porteuse du pied.

Ok?

DONC, pour eux, un pied "encastelé" va se ré-ouvrir mécaniquement en remettant la fourchette au contact par expansion contraction. MAIS pour cela il faut "pomper"! DONC il faut de la concavité! DONC, qu'à cela ne tienne, on va creuser la concavité qu'il faut... logique, vue que la sole ne sert à rien... et qu'il faut de la concavité pour que la fourchette puisse pomper le sang et faire s'élargir les talons...

Dans la pratique que ce passe t'il? On affaibli l'arrière du pied (talons sabré, fourchette coupé dans l'épaisseur, "seat of corn" amoindri, barres supprimé, et sole sous P3 aminci comme une feuille de papier... ) Ha ben, ça c'est sur que ça va bouger là dedans! What a Face Du coup, la colonne osseuse va appuyer sur le CP (atrophié, mais ça c'est pas pris en compte!) et écraser le chorion de la fourchette. La boite corné va s'étaler comme un flamby qu'on viendrait de démouler trop chaud... Et là, "hourra" le pied s'est ""ouvert"" ...

Le résultat, une pince qui va migrer parce que faut pas toucher à la pince (sinon, tu retombes pas sur tes pattes pour les 30° ! ) et l'arrière du pied qui s'étale parce que toute ses structures "de soutient" on disparu... laissant seul le CP, et les CL dans la merde... le tout avec une sole dramatiquement fine.

La sole est tellement aminci, que le pied perd son eau par capillarité... (osmose inverse) et c'est à cause de cela que dr S. impose les bains de pieds quotidien! silent

Au final, on a des pieds qui partent souvent en seime chronique devant... que les pauvres praticiens ne savent pas quoi en faire car le pied est toujours "dans le plexiglas" donc pour eux, dans les clous!

L'arrière complètement atrophié MAIS "élargie" mécaniquement par écrasement... avec une P3 parallèle au sol dans meilleur des cas, voir en négatif, dans le pire des cas...



Tous les spécialistes du monde, sont maintenant d'accord qu'un pied sain, a une P3 entre 5° et 8°... suivant les individu.


Bref, ils ont pas compris que un pied ne "s'ouvre" pas, mais retrouve sa maturité, c'est à dire que ses structures retrouve la croissance qui leur avaient manqué avec la ferrure trop jeune.

Donc, une bonne croissance des structures internes: c'est Coussinet Plantaire et Cartilages en tête! Tout cela va retrouver un volume "normal" et donc donner l'impression que le pied s'ouvre... mais c'est en fait une croissance en 3D!

Et c'est avant tout par une stimulation adapté ET l'appuie TALON en 1er que tout cela va se produire. Cela n'a rien à voir avec la pompe de la fourchette. Ce qui n'est pas faisable, si on a affaibli tout l'arrière du pied!

La concavité ne sera qu'une conséquence d'une croissance correcte d'un pied sain! C'est donc pas par là qu'on commence, mais qu'on finit!

non, la concavité ne se creuse pas!

Citation :
Bizarement mes chevaux ont ce genre de barres (que j'ai toujours respectées) et.... une fourchette peu développée, talons plutôt ouverts.

Normale! flower

Citation :
Faut-il une fourchette charnue ? (J'aurais pensé OUI sans hésiter au début mais maintenant je n'en suis plus très sure)

Bien sur! Mais pas non plus écrasé et plus large que longue...

Citation :
Cause à effet ?

????

Citation :
Je ne trouve pas la réponse dans le livre de Pete Ramey
Le livre de P. Ramey, c'est celui là?


Il était super y a 10 ans... Maintenant, c'est celui là que faut lire:


Citation :
MAIS, mes chevaux ont aussi la particularité de travailler pieds nus sur des sols durs.

Donc, c'est plutôt bon signe!

Pour supporter un protocole S., faut être en clinique, sur sols caoutchouc...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.paragesetdebourrages.fr/
kourdane
Pareur pro


Masculin
Age : 65
Dragon
Nombre de messages : 1353
Date de naissance : 09/03/1952
Emploi : a la retraite
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Mar 12 Fév 2013 - 20:04

Ker arrête d'asséner ! tu te fais du mal ...
Revenir en haut Aller en bas
loulou des prairies

avatar

Féminin
Age : 29
Chat
Nombre de messages : 132
Date de naissance : 22/12/1987
Emploi : Ostéopathe équin
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   Mar 12 Fév 2013 - 21:51

[/quote]


[/quote]

Je suis loin d'être une spécialiste du pied, en revanche quand je regarde cette radio je remarque que la mise de P3 parallèle au sol provoque un conflit au niveau de l'articulation de P2-P3, et plus précisément au niveau du processus extensorius de P3 (désolé je voulais retoucher l'image pour vous montrer mais je ne sais pas insérer de photos dans mon message confused ).
De plus il me semble que les phalanges ne sont plus dans l'axe les unes par rapport aux autres. Tout cela n'aura pour conséquence que de mettre en tension permanente les ligaments du pied mais aussi de tout le système tendineux, et plus particulièrement l'extenseur du doigt.
A cours terme les conséquences ne seront peut-être pas significatives mais sur le long terme je peux m'avancer à dire qu'il y aura une dégénérescence du cartilage articulaire de P2-P3 (je ne parle pas de la biomécanique du cheval et du reste des articulations study ) avec les conséquences que l'on connait. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lapierre, Strasser différences et similitudes???   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lapierre, Strasser différences et similitudes???
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AZUR CHEVAL NATURE :: Le parage naturel et le cheval sans fers :: Discussions autour du parage naturel et du cheval pieds nus (Méthodes, solutions et outils pour parvenir au pied nu)-
Sauter vers: