AZUR CHEVAL NATURE
Bonjour!

Bienvenue sur Azur Cheval Nature.
La thématique de ce forum est le cheval au naturel. Les sujets s'y rapportant sont le cheval pieds nus et le parage naturel, les besoins fondamentaux du cheval, son alimentation idéale, les soins au naturel et une autre approche de l'équitation avec application de l'éthologie, monte sans mors, pour une meilleure relation.
Venez prendre conseils, vous documenter et partager avec nous.
Bonne visite sur ce forum en espérant qu'il soit pour vous un moment agréable.
Amicalement,
Rikounette, créatrice et administratrice ACN

AZUR CHEVAL NATURE

Thématique du forum: le cheval au naturel dans tous ses états (pieds nus, équitation naturelle, alimentation, soins)
 
AccueilAccueil  Portail ACNPortail ACN  S'enregistrerS'enregistrer  Carte de localisation des membresCarte de localisation des membres  Connexion  Le Blog Azur Cheval NatureLe Blog Azur Cheval Nature  
Bonjour! Bienvenue sur Azur Cheval Nature. La thématique de ce forum est le cheval au naturel. Les sujets s'y rapportant sont le cheval pieds nus et le parage naturel, les besoins fondamentaux du cheval, son alimentation idéale, les soins au naturel et une autre approche de l'équitation avec application de l'éthologie, monte sans mors, pour une meilleure relation. D'autres sujets divers et variés en dehors de la thématique sont aussi abordés. Venez prendre conseils, vous documenter et partager avec nous. Bonne visite sur ce forum en espérant qu'il soit pour vous un moment agréable. Amicalement, Rikounette, créatrice et administratrice ACN
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Question achat materiel pour attelage
Mar 25 Juil 2017 - 20:49 par bandj

» Poney qui tire à gauche à l'attelage
Mar 18 Juil 2017 - 13:40 par tornadette

» comparaison du pied de ma juju deferré et maintenant pied nu
Lun 17 Juil 2017 - 14:38 par tornadette

» Belle pouliche demi-trait OC - 77 Nord
Ven 7 Juil 2017 - 17:51 par Euryale

» Taons...
Mer 21 Juin 2017 - 16:02 par JadeCB

» Ou acheter une bonne rape de qualité ?
Lun 19 Juin 2017 - 22:29 par QUARLA

» contre les mouches plates et taons
Lun 19 Juin 2017 - 21:10 par JadeCB

» Registre d'élevage
Lun 19 Juin 2017 - 13:02 par patrice de toffol

» Fourchettes beaucoup trop courtes, elle boitille
Sam 17 Juin 2017 - 16:01 par Anyanka

Nouveaux messages depuis votre dernière visite

Pour suivre le fil, c'est par là!


Partagez | 
 

 Comprendre le parage naturel et ses limites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
patrice de toffol
Admin


Nombre de messages : 2415
Date d'inscription : 28/10/2010

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Jeu 2 Aoû 2012 - 18:29

Dis donc tu es blonde rikounette

Attention, blonde n'est pas une couleur mais un concept
Revenir en haut Aller en bas
http://benesteau-detoffol.jimdo.com/
Rikounette
Admin
avatar

Féminin
Age : 38
Chèvre
Nombre de messages : 2684
Date de naissance : 16/06/1979
Emploi : maman au foyer
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Jeu 2 Aoû 2012 - 18:57

Ben non je ne suis pas blonde pourtant!
On en apprend tous les jours et comme vous le savez, j'ai créé ce forum sans AUCUNE connaissance ni expérience alors j'apprends sur le tas du mieux que je peux.
Et je vous remercie pour votre aide!
Revenir en haut Aller en bas
http://azurchevalnatur.canalblog.com/
linka

avatar

Féminin
Age : 46
Cochon
Nombre de messages : 23
Date de naissance : 09/03/1971
Date d'inscription : 03/10/2009

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Jeu 2 Aoû 2012 - 19:19

Hello Semy.
J'ai été surprise de te trouver par ici.
Aux autres : Je connais Semy. On habitais le même coin il y a quelques années. Elle n'est pas un troll. Elle manque juste de tact parfois.

Pour en revenir à cette histoire de pieds, au final, je suis assez d'accord avec certain. Il est un moment où il faut faire en fonction de son ressenti. Donc, faire des essais, adapter, tester sois même.

Amargo, mon arabe est pieds nus, mais j'ai aussi une douzaine d'autres chevaux, de tous ages et qui ne font pas tous la même chose. Ils sont également tous pieds nus, mais bon, ils n'ont jamais été ferrés (sauf mon vieux de 27 ans aujourd'hui qui est aussi pieds nus)
J'ai eu sous ma selle des dizaines de trotteurs et pur sangs anglais, presque tous pieds nus. (eux étaient auparavant ferrés)

Je dis presque, car qu'on le veuille ou non, certains chevaux supportent plus mal les pieds nus que d'autres.

Mon expérience perso :

Arabes : aucun besoin de fers en aucune circonstance.

Demi-sang arabes : idems

ma croisée frison : pas de fers mais pas au travail. Je remarque bien que la corne est plus cassante et fragile, mais rien d'alarmant. A voir et à suivre au boulot.

Ma pinto/quarter : idem, pas de fers mais pas au travail. Pieds plus "compliqués", qui s'évasent vite et cassent plus facilement. Rien d'alarmant non plus cependant. A voir et à suivre au boulot.

Mon vieux (anglo/espagnol) : mauvais pieds à faire parer plus souvent, cassent beaucoup, semble soufrir parfois sur le bitume. Pas férré car il est à la retraite. Juste un peu plus d'entretient et de surveillance. Tout ça sans doute lié au fait qu'il a longtemps été ferré. A l'époque je ne me posais pas ces questions (djeuns et con j'étais).

trotteurs au travail : après un bref temps d'adaptation, aucun besoin de fer, et je parle là de dizaines de chevaux aux morphologies diverses et variées.

Pur sang anglais au travail : Une galère. J'ai fini par referrer devant. Peut-être qu'il est possible de faire sans mais c'est vraiment difficile pour le cheval. Derrière, c'est faisable. Je pense perso que la consanguinité et la selection à outrance pour la course uniquement y est pour quelque chose.

C'est juste un témoignage, pas une vérité absolue bien sûr. Mais voilà, c'est comme pour tout. Il faut à mon avis faire en fonction du cheval, sans avoir de certitudes. Juste de l'observation et du bon sens.

Après, pour ce qui est des pareurs naturels et des différentes méthodes, comme souvent, j'ai du mal. J'adhère pas aux mouvement de groupe. Je préfère le terrain et mon expèrience perso, mais ça c'est une question de point de vue, c'est tout.

Désolée pour le pavé. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
http://www.amargo.over-blog.com
Mei

avatar

Féminin
Age : 39
Serpent
Nombre de messages : 252
Date de naissance : 09/09/1977
Date d'inscription : 20/02/2011

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Jeu 2 Aoû 2012 - 20:00

Ha ha ha! Moi aussi j'était blonde! Je pensais que Troll, c'était juste une langue étrangère qui nous empêche de nous comprendre ;-)...
Magnifique les troll family!
Donc TROLL pour:
Tentative de Renversemsnt de l'Ordre Ludique et Léger...?
Ou
Tensions Récidivantes Organisées Lancinantes et lascérées...?
Ou quoi? Mdr.
Bon allez, merci à tous on a bien rigolé et comme toujours j'ai appris pleins de trucs

Merci Linka pour ton partage. J'apprecie ta manière de voir les choses, expériences personnelles, recherches, adaptation aux types de chevaux différents. J'imagine que les critères de selection pour certaines races n'ont pas forément toujours été basés sur la solidités de leur pieds...?
Revenir en haut Aller en bas
SemynonA

avatar

Féminin
Age : 31
Buffle
Nombre de messages : 143
Date de naissance : 25/09/1985
Date d'inscription : 28/07/2012

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Jeu 2 Aoû 2012 - 20:36

gadget a écrit:

"Mon cheval n a jamais vu un pareur ou un maréchal "
Et tu parles de laisser ton cheval pied nu par gain financier

La c est sur ton cheval ne pourra jamais travailler pied nu

Il n y qu un bon parage régulier qui renforcera la corne
Tu dit qu elle casse toute seule : preuve qu elle n est pas solide

Mon 4 a les pieds a corne molle et la corne ne casse pas
Je commence tout juste à le travailler donc pour l instant je ne peu pas te dire s il pourra ou non trotter sur tout type de sol, marcher sur les cailloux il le fait déjà en prenant son temps
Pas fou la bête il fait attention à ses petits pieds ^_^



En ce qui concerne les vétos ils étudient à peine le pied
C est bien pour ça que le métier de pédicure équin doit se développer en France


Il s'agit d'une jument de 6 ans que j'ai acheté ce mois ci et qui est arrivée le 27 juillet chez moi !!!

Non elle n'a jamais vu de maréchal de sa vie, elle n'a jamais été longée non plus, je suis sensée être responsable pour ce qu'a pas fait son ancien proprio? non mais j'hallucine !!

Revenir en haut Aller en bas
SemynonA

avatar

Féminin
Age : 31
Buffle
Nombre de messages : 143
Date de naissance : 25/09/1985
Date d'inscription : 28/07/2012

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Jeu 2 Aoû 2012 - 21:20

Mei a écrit:
J'imagine que les critères de selection pour certaines races n'ont pas forément toujours été basés sur la solidités de leur pieds...?

C'est que les cornes molles ne sont pas des sabots de "mauvaise qualité", ce sont des sabots adaptés à leur environnement : humide, plat, mou...
Le genre d'environnement qui est dangereux pour la santé du pied d'un cheval à la corne dure (dont la pousse est rapide, dont la corne ne casse pas facilement, donc qui ne s'usera pas naturellement dans ces milieux).

Ces races sont comme ça naturellement, si on voulait modifier cela il faudrait modifier la race.

Sinon que dire.. que je défends le fer? non, je souhaite dans la mesure du possible avoir des chevaux pieds nus, ma pouliche andalouse a ce qu'il faut pour, j'en suis très contente. Je ne gobe juste pas tout ce qu'on raconte sous couvert de l'expérience personnelle comme "j'ai posé les mains sur les jambes de mon cheval, je peux certifier que la circulation sanguine ne se fait pas bien", après si vous voulez faire des choix sur des trucs de magie ou de spiritualité ou je ne sais quoi, libre à vous hein, mais c'est pas mon truc!

Je passe pour une personne à l'esprit fermé parce que j'affirme que la corne est une matière inerte, sans vie. J'ai pourtant bien argumenté cette vérité. J'ai quoi en réponse, que la terre est plate? (ou que l'oréal eux ils ont compris pourtant) Qui vraiment se moque de qui??!
Je veux bien qu'on m'explique et qu'on me prouve que la corne est une matière vivante, je suis toute ouïe sincèrement!

Vous savez j'ai toujours été fermée toute ma vie à tout l'aspect traditionnel de l'équitation, embouchures, ferrage, box, repas (alors que le cheval broute plus de 10h par jour et c'est nécessaire pour le fonctionnement normal de système digestif) etc...
J'ai jamais fait d'équitation (et oui je pouvais vraiment pas dépasser ces aspects et profiter de ces pauvres chevaux qui sont démontés par des débutants pour permettre d'apprendre), donc je pourrais dire que j'ai plus le courage de mes opinions que la plupart des cavaliers "naturels" d'ici...
Alors forcément moi quand j'ai réalisé mon reve de gosse que j'ai eu des chevaux donc adulte j'ai été naturellement séduite par le naturel, l'éthologie, les pieds nus, les ennasures, tout ça! Mes premiers doutes ça a été ma soeur (qui a vraiment dédié sa vie aux chevaux et qui ferait vraiment n'importe quel sacrifice pour son cheval) quand elle m'a dit de me méfier de tout ça, et les confidences qu'elle m'a fait sur "l'éthomagie" et dont j'ai eu beaucoup de confirmations m'empêche de suivre ces préceptes tête baissée, donc oui je demande des preuves scientifiques à certaines affirmations, où est le mal? C'est justement la preuve que j'essaie de me forger une opinion propre, pas de suivre un courant de pensées ou un autre.

Je pensais sincèrement pouvoir obtenir ce genre d'informations ici, apparemment je me suis trompée?

Pourtant j'ai lu des choses passionnantes sur le bosal qui est une ennasure qui m'intéresse énormément notamment par hipponoos, les discussions m'avaient l'air raisonnables sur le fait par exemple qu'une ennasure peut être bien plus dure qu'une embouchure selon l'utilisation qu'on en fait.

Bref je pensais vraiment avoir ma place sur un forum "au naturel" car j'en applique beaucoup de préceptes dans ma vie (et pas que les chevaux), demandez donc à linka si je suis pas une accro de tout ça avec les gosses (portage, allaitement, couches lavables, liniment et produits "naturels", diversification menée par l'enfant et cie)! Mais si je me sentais naturellement proche de tout ça, je me suis intéressée aux études scientifiques menées sur ces pratiques, je l'ai pas fait pour suivre des préceptes nouveaux ou sectaires.

Bref le maitre d'ordre ici c'est "pas d'explication scientifique" juste du "ressenti" "des visions" "des expériences personnelles" sinon on est un troll???

Vous vous trompez sur mon compte, comme je ne suis pas cavalière, que j'ai commencé avec les chevaux, et non pas avec l'équitation, je partais plus avec un a priori négatif sur le "classique" que le "naturel", et je peux vous dire que vous ne parlez pas en faveur du naturel en réfutant toute science au profit de l'instinct (et l'être humain l'instinct c'est quand même pas sa première qualité alors qu'il a perdu la sensibilité de 4 sens au profit de sa vision et du développement de sa fonction cérébrale).

Bref si cette discussion doit s'arrêter ici, tant pis, si certains veulent discuter sur ces sujets autrement qu'avec des expériences personnelles mais partageant des connaissances et me conseillant des livres, études, essais, toute ressource viable dans ce domaine j'en serais très heureuse!

Revenir en haut Aller en bas
patrice de toffol
Admin
avatar

Masculin
Age : 55
Tigre
Nombre de messages : 2415
Date de naissance : 13/03/1962
Emploi : maréchal-ferrant/pareur pro
Date d'inscription : 28/10/2010

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Jeu 2 Aoû 2012 - 21:55

Je veux bien qu'on m'explique et qu'on me prouve que la corne est une matière vivante, je suis toute ouïe sincèrement

Simplement parce que tu confonds matière minérale, et matière organique et que tu veux un parallèle entre vie et mort.
Fais chauffer un morceau de corne, il va dégager de la vapeur d'eau. Donc de l'oxygène et de l'hydrogène.
Ensuite fais le bruler, il va dégager du CO2 (donc du carbone), et il va rester quelques cendres incombustibles (de la matière minérale).
La corne contient aussi des molécules de souffre.
Tous ces éléments sont les constituants du vivant, et permettent de faire la différence avec la matière minérale.
C'est de la chimie simplement.
Revenir en haut Aller en bas
http://benesteau-detoffol.jimdo.com/
gadget

avatar

Féminin
Age : 33
Rat
Nombre de messages : 161
Date de naissance : 12/05/1984
Date d'inscription : 16/04/2009

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Jeu 2 Aoû 2012 - 22:05

Je ne savais pas que tu venais d acheter la jument
Ça change la donne

Il ne rest plus qu à changer ta vision du pied nu = gain financier
Car pour optimiser la qualité des pieds il faut des parage fréquent

La corne en elle même est bien un déchet mais c est ce qu il y a en dessous qui est vivant : le chorion : c est lui qui produit la corne et qui est très vascularisé et innerve
Sans ça on aurai aucun pb de douleur

Pour améliorer un sabot à corne molle il faut des stimuli ( sol dur ) au niveau du chorion périoplique qui adaptera et produira une corne de paroi plus dure
Mais entre le stimuli et la paroi entièrement renouveller il y a une longue période ou le cheval n est pas à l'aise il faut alors savoir être patient
Revenir en haut Aller en bas
patrice de toffol
Admin
avatar

Masculin
Age : 55
Tigre
Nombre de messages : 2415
Date de naissance : 13/03/1962
Emploi : maréchal-ferrant/pareur pro
Date d'inscription : 28/10/2010

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Jeu 2 Aoû 2012 - 22:18

La corne en elle même est bien un déchet

J'ai bien compris le mot déchet? Tu tiens ça d'où?
Un déchet c'est ce qui reste après utilisation d'un produit. La corne coupée à la rigueur, même si ce n'est pas tout à fait le cas, mais la corne en général tu vas un peu loin non?
Ce n'est ni la vascularisation, ni l'inervation qui fait qu'une chose et vivante, mais sa composition. Les cartilages latéraux ne sont ni l'un ni l'autre, pourtant ils sont vivants.
Revenir en haut Aller en bas
http://benesteau-detoffol.jimdo.com/
SemynonA

avatar

Féminin
Age : 31
Buffle
Nombre de messages : 143
Date de naissance : 25/09/1985
Date d'inscription : 28/07/2012

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Jeu 2 Aoû 2012 - 23:00

patrice de toffol a écrit:
Je veux bien qu'on m'explique et qu'on me prouve que la corne est une matière vivante, je suis toute ouïe sincèrement

Simplement parce que tu confonds matière minérale, et matière organique et que tu veux un parallèle entre vie et mort.
Fais chauffer un morceau de corne, il va dégager de la vapeur d'eau. Donc de l'oxygène et de l'hydrogène.
Ensuite fais le bruler, il va dégager du CO2 (donc du carbone), et il va rester quelques cendres incombustibles (de la matière minérale).
La corne contient aussi des molécules de souffre.
Tous ces éléments sont les constituants du vivant, et permettent de faire la différence avec la matière minérale.
C'est de la chimie simplement.

La corne est une matière organique ça semble évident, mais notre caca aussi et je doute que ceux qui me disaient (car c'est pas moi qui ai lancé le débat hein!) que la corne est vivante voulait dire par là organique, mais bien qu'elle était "douée de vie" puisque "l'oréal eux l'ont compris"...

Revenir en haut Aller en bas
Mei

avatar

Féminin
Age : 39
Serpent
Nombre de messages : 252
Date de naissance : 09/09/1977
Date d'inscription : 20/02/2011

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Jeu 2 Aoû 2012 - 23:06

Yes, merci Patrice.

Parfois c'est la forme utilisée de communication qui limite les compréhensions mutuelles, pas forcément le fond. L'effet miroir et les projections fait le reste, et ça donne la langue Troll.
Réactions attirent réactions, jugements attirent jugements...On attire parfois à soi ce qu'on projette me semble-t-il...

Bon à part ça.. Je ne comprends pas l'histoire des pieds mous ou durs qui seraient en lien donc avec une race ou une autre...?

puisque la corne s'adapte à l'environnement, Je ne comprends pas la logique et cette observation qui semble être présentée comme un état de fait.
plus d'infos là dessus?

La mienne par ex, est croisée tinker avec appaloosa. Elle a de supers bons pieds.
Mais j'imagine que si je l'avais ferrée par ex, j'aurais pu ou pas lui fragiliser les sabots, autant qu'un mauvais parage j'imagine.
Notre influence, l'influence de l'environnement sont des facteurs déterminants sur la qualité de leurs pieds non?
Est-ce vraiment donc une histoire de race?
Je ne comprends pas bien...

Corne-déchet... Pas ok non plus avec cette définition... affraid
Revenir en haut Aller en bas
SemynonA

avatar

Féminin
Age : 31
Buffle
Nombre de messages : 143
Date de naissance : 25/09/1985
Date d'inscription : 28/07/2012

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Jeu 2 Aoû 2012 - 23:26

gadget a écrit:
Je ne savais pas que tu venais d acheter la jument
Ça change la donne

Il ne rest plus qu à changer ta vision du pied nu = gain financier
Car pour optimiser la qualité des pieds il faut des parage fréquent

La corne en elle même est bien un déchet mais c est ce qu il y a en dessous qui est vivant : le chorion : c est lui qui produit la corne et qui est très vascularisé et innerve
Sans ça on aurai aucun pb de douleur

Pour améliorer un sabot à corne molle il faut des stimuli ( sol dur ) au niveau du chorion périoplique qui adaptera et produira une corne de paroi plus dure
Mais entre le stimuli et la paroi entièrement renouveller il y a une longue période ou le cheval n est pas à l'aise il faut alors savoir être patient

Relis moi ! ce n'est absolument pas ma vision "pied nu = gain financier"! J'expliquais juste que je ne vois pas qui peut être heureux de faire ferrer son cheval, vu qu'en plus ça revient plus cher, ça prend plus de temps, et ça rend les accidents de pature bien plus dangereux, fin bref on a rien à y gagner, si on le fait c'est forcément par nécessité non?

En tout cas moi je sauterais pas de joie si je suis amenée à devoir faire ferrer ma jument, sincèrement ça m'emmerderait, mais bon si les hipposandales ne suffisaient pas à protéger ses pieds je le ferais.

Sinon je ne vois pas comment tu peux stimuler la pousse de la corne par une usure?!
Regarde l'histoire de ma jument : elle a 6 ans, elle vit dans des hectares caillouteux et secs depuis 6 ans, et ses pieds sont trop courts et cassés, tu veux que je la laisse les raper encore combien de temps pour que la pousse plus rapide magique se mette en place?

On a démontré chez l'humain que les tentatives d'user/couper pour faire pousser plus vite (les cheveux, les ongles) n'ont jamais rien donné et relèvent de croyances de bonnes femmes comme couper ses cheveux à la nouvelle lune pour qu'ils poussent plus vite!
Il n'y a pas de message transmis par la fibre du cheveux vers le bulbe capillaire, donc comment le couper pourrait "activer sa pousse"???

C'est pour ça que je ne crois pas du tout à cette théorie!
Si la pousse pouvait être accélérée il faudrait voir par l'intérieur, pas par l'extérieur, que les glandes se mettent à produire plus, peut être éventuellement qu'une alimentation peut aider, mais souvent un corps a son propre rythme, ça tient du métabolisme. Faudrait que je recherche plus de ce coté mais là aussi je reste sceptique pour l'amélioration réelle...

Bref il y a des chevaux qui ne produisent pas autant de corne, et produisent une corne plus molle (comme pour les ongles tient, j'ai une pousse rapide et molle, j'ai tenté tout ce qu'on dit faire des miracles, couper/limer, protéger, hydrater (looool!), et par l'intérieur, les compléments vitaminiques, la levure de bière et tout le reste. Mes ongles ils ont jamais changé de vitesse de pousse et de qualité. Mon conjoint n'a jamais rien fait de particulier, il a la même alimentation/environnement que moi depuis 8 ans, et il a toujours eu une pousse lente et des ongles très durs.. est ce qu'il faut pas admettre qu'on a pas vraiment de pouvoir là dessus?).

Revenir en haut Aller en bas
Kaplanponey

avatar

Féminin
Age : 26
Chèvre
Nombre de messages : 1531
Date de naissance : 26/04/1991
Date d'inscription : 05/06/2011

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Jeu 2 Aoû 2012 - 23:29

pour l'usure je trouve ça normale on prend un autre exemple c'est parce qu'il fait plus froid de jour en jour que les chevaux font un poil d'hiver ... s'il fait jamais froid ils ne feront jamais de poils pour lutter contre le froid ..; la c'est pareil c'est de la stimulation ...

et en même temps on ne marche pas sur nos ongles .. (enfin pas moi en tout cas vous je sais pas hein )
Revenir en haut Aller en bas
SemynonA

avatar

Féminin
Age : 31
Buffle
Nombre de messages : 143
Date de naissance : 25/09/1985
Date d'inscription : 28/07/2012

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Jeu 2 Aoû 2012 - 23:38

Mei a écrit:
Yes, merci Patrice.

Parfois c'est la forme utilisée de communication qui limite les compréhensions mutuelles, pas forcément le fond. L'effet miroir et les projections fait le reste, et ça donne la langue Troll.
Réactions attirent réactions, jugements attirent jugements...On attire parfois à soi ce qu'on projette me semble-t-il...

Bon à part ça.. Je ne comprends pas l'histoire des pieds mous ou durs qui seraient en lien donc avec une race ou une autre...?

puisque la corne s'adapte à l'environnement, Je ne comprends pas la logique et cette observation qui semble être présentée comme un état de fait.
plus d'infos là dessus?

La mienne par ex, est croisée tinker avec appaloosa. Elle a de supers bons pieds.
Mais j'imagine que si je l'avais ferrée par ex, j'aurais pu ou pas lui fragiliser les sabots, autant qu'un mauvais parage j'imagine.
Notre influence, l'influence de l'environnement sont des facteurs déterminants sur la qualité de leurs pieds non?
Est-ce vraiment donc une histoire de race?
Je ne comprends pas bien...

Corne-déchet... Pas ok non plus avec cette définition... affraid

Ah mais c'est pas moi qui le dit c'est votre cher Dr Strasser !

Citation :

fissures et seimes

D’où viennent-elles, quels sont leurs effets et comment sont-elles traitées?
Le cheval sauvage des steppes s’est adapté au cours de plusieurs millions d’années à des espaces vitaux divers. Une variété de nombreux courants génétiques existe depuis toujours. Ainsi, p.ex . les chevaux de trait (chevaux à sang froid) et de nombreuses races la famille dite « Warmblood » (chevaux à sang chaud), se sont adaptées à vivre principalement sur des terrains plutôt mous et humides. Les sabots de ces chevaux sont en règle générale plus larges et ont une corne plus molle afin de ne pas trop s’enfoncer dans le sol. Leur mécanisme de sabot fonctionne aussi quand il y a peu de contre-pression du sol (souple). Appelons ces chevaux des chevaux à corne molle. En comparaison, les Lusitaniens, Arabes, Trakehner, Criollos, Paso Peruanos, ânes, zèbres, ainsi que des races de chevaux western, font partie des équidés qui se sont adaptés aux conditions les plus dures de la steppe pendant leur évolution. Nous les appelons alors des chevaux à corne dure.
Si nous examinons maintenant de plus près ces spécificités, nous comprenons aisément que les sabots à corne molle ne peuvent s’user suffisamment car le sol n’est pas abrasif. Or, ce type de corne a la particularité physiologique de pouvoir casser avant que le sabot devenu trop long ne se déforme. C’est normal et c’est seulement dans ces conditions que ce qui est trop long ou dépasse va casser. La cassure n’est pas jolie à l’œil humain, mais elle est très importante pour le maintien de la santé du sabot. En effet, un sabot ainsi « éclaté » ou fissuré dispose d’une bonne accroche sur un sol mou. Nous parlons bien ici de chevaux qui ne vivent pas exclusivement dans des pâtures à sol mou, mais en grande partie. Sur du sol dur, ils auraient sinon de grandes difficultés à se déplacer. Tout comme les Camarguais qui ne se trouvent pas toujours dans l’eau, il y a toujours des circonstances prédominantes.
Ceci se passe différemment chez les chevaux à sabots durs. La croissance de la corne de leurs sabots est essentiellement limitée par l’abrasion. Eboulis, galets, pierres et sable râpent en permanence le sabot à corne dure qui fonctionne, car ces équidés doivent franchir des distances considérables pour se nourrir de façon équilibrée.
Ainsi le sabot naturel ne sera jamais trop long ou haut. Mais ceci ne peut fonctionner que dans des conditions totalement naturelles (ce pourquoi les chevaux sont faits !).

Je peux pas mettre de lien car inscription de moins de 7 jours donc : institut - equine dot com !

Enfin l'adaptation à l'environnement peut prendre des siècles, alors vos parages pour rendre la pousse de la corne plus rapide et sa qualité plus dure marcheront peut être au bout de 5 chevaux lol!

Nan mais sans blague, cette adaptation s'est faite sur une très longue période, et je doute qu'on puisse retourner la vapeur en 1 an de parage, quelque soit la magie que l'on opère !

Comme je disais plus haut, pour qu'une glande produise plus on peut peut être la stimuler mais pour l'instant on y arrive meme pas chez les humains (et pourtant vu le nombre de laboratoires qui s'y collent pour les ongles et les cheveux et le pactole qu'il y aurait à gagner je crois qu'ils aimeraient trouver la solution). Avec les hormones on peut vraiment modifier les productions glandulaires, mais trouveriez vous plus naturel pour votre cheval de lui donner des hormones ou le ferrer?

Honnêtement je crois que la seule vraie piste ce sont les protections alternatives pour ces chevaux, les hipposandales, je suis sûre qu'elle ne cesseront pas d'être améliorées et de permettre au cheval d'avoir une forte activité sans user ses pieds.
En tout cas moi c'est la seule solution qui me semble viable!
Revenir en haut Aller en bas
Kaplanponey

avatar

Féminin
Age : 26
Chèvre
Nombre de messages : 1531
Date de naissance : 26/04/1991
Date d'inscription : 05/06/2011

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Jeu 2 Aoû 2012 - 23:42

mais je comprend pas la comparaison avec l'humain ... ( je dois passer a coté d'un truc .. )

1 an de parage a littéralement changé mon cheval ... enfin toujours plus que 11 ans de fers ...

pourquoi si tu es persuadé d'un truc tu viens nous demandé sachant que tu prends pas en compte ce qu'on dit ...
Revenir en haut Aller en bas
SemynonA

avatar

Féminin
Age : 31
Buffle
Nombre de messages : 143
Date de naissance : 25/09/1985
Date d'inscription : 28/07/2012

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Jeu 2 Aoû 2012 - 23:50

Kaplanponey a écrit:
pour l'usure je trouve ça normale on prend un autre exemple c'est parce qu'il fait plus froid de jour en jour que les chevaux font un poil d'hiver ... s'il fait jamais froid ils ne feront jamais de poils pour lutter contre le froid ..; la c'est pareil c'est de la stimulation ...

et en même temps on ne marche pas sur nos ongles .. (enfin pas moi en tout cas vous je sais pas hein )

Les mues sont plus fortes si l'animal est exposé aux changements de température, mais pas inexistantes sinon.
D'autre part pour expliquer la fluctuation de la pousse du poil selon les températures :

Il fait froid => le cheval a froid => le message est reçu par le cerveau => analyse "il faut protéger du froid : on stimule la production des glandes" => les glandes produisent.

Mais le problème c'est que la corne ne transmet pas d'informations au système nerveux !

pieds trop courts => pieds trop courts => pieds trop courts... l'information serait reçue comment, quand le cheval finit par avoir mal?
Bah pas trop pour moi cette technique, je vais pas aller raper la corne jusqu'aux glandes pour espérer que sa corne pousse plus vite!

Je dis pas que ce serait pas possible, mais là pour le coup le bien fondé de cette pratique me laisse sur le cul!

Et sinon pour les ongles je ne vois pas en quoi c'est différent, si tu te mets à les couper et les limer la pousse devrait pareillement s'activer si tu crois que le message est transmis...

Revenir en haut Aller en bas
Kaplanponey

avatar

Féminin
Age : 26
Chèvre
Nombre de messages : 1531
Date de naissance : 26/04/1991
Date d'inscription : 05/06/2011

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Jeu 2 Aoû 2012 - 23:53

j'ai pas dit de raper la corne jusqu'aux glandes ... l'impression de parler a un mur ... pieds courts ou non mon cheval n'a jamais boité a cause du parage ou des terrains durs ...

enfin la nos ongles c'est pas le sujet pour moi je vois pas le rapport j'utilise pas mes ongles comme mon cheval utilise sa corne ...
Revenir en haut Aller en bas
SemynonA

avatar

Féminin
Age : 31
Buffle
Nombre de messages : 143
Date de naissance : 25/09/1985
Date d'inscription : 28/07/2012

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Ven 3 Aoû 2012 - 0:00

Kaplanponey a écrit:
mais je comprend pas la comparaison avec l'humain ... ( je dois passer a coté d'un truc .. )

1 an de parage a littéralement changé mon cheval ... enfin toujours plus que 11 ans de fers ...

pourquoi si tu es persuadé d'un truc tu viens nous demandé sachant que tu prends pas en compte ce qu'on dit ...

6 ans d'autoparage (cailloux, sols secs) ont laissé ma jument avec les pieds trop courts.

Franchement si j'avais un an à perdre (et ma jument à foutre en l'air au passage) je la ferais bien parer par le pareur de votre choix pour vous montrer qu'on a bon limer la corne elle va pas se mettre à pousser plus vite puisque les glandes ne peuvent pas avoir connaissance de la longueur de la corne présente (à moins d'amener le cheval dans un sale état...).

C'est exactement l'exemple que j'avais cité d'une proprio du haras de ma soeur, son pareur lui dit que si si ça va finir par pousser rapidement et dur à force d'user, ça fait plus d'un an et demi, le cheval n'a presque plus de pied, il arrive à peine à se déplacer.
Je croyais que le but c'était que le cheval aille mieux, pas plus mal !

Revenir en haut Aller en bas
KER
Pareur pro
avatar

Masculin
Age : 39
Serpent
Nombre de messages : 2763
Date de naissance : 01/08/1977
Emploi : Podologue équin
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Ven 3 Aoû 2012 - 0:10

En fait tu racontes n'importe quoi... Razz

C'est hallucinant ! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://www.paragesetdebourrages.fr/
ciriolla

avatar

Féminin
Age : 33
Cochon
Nombre de messages : 533
Date de naissance : 08/01/1984
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Ven 3 Aoû 2012 - 1:00

6ans d'auto partage ta jument à les pied trop court....??

Je peux trouver ça bizzare ou pas?

J'ai la chance de récupérer des chevaux sauvages, deux juments corse... Et la corse n'est pas spécialement réputer pour ses tendres pelouse d'herbe verte... Se serait plutôt l'inverse sol très sec, très dur caillouteux à souhait..etc

Donc première jument âge d'environ 8ans... N'ayant jamais été touche par personne des pied nickel voir même un peu long niveau paroi.... Et même maintenant qu'elle est u boulot.. Rando sur tout type de sol (Rikounette peut en témoigner pour être venu chez moi) je suis encore obligé de parer de manière régulière...

Actuellement j'ai Leeloo, que je ne peut pas encore toucher au pied pas assez apprivoiser... Elle descend aussi de la montagne... Elle a les pied un peu trop long surtout les antérieur... J'ai hâte de pouvoir la parer

Pour moi c'est surtout le mouvement qui stimule la pousse... Plus un cheval marche, chose que son cerveau est capable de comprendre, plus il pousse les glandes à produire... Mais il y a un temps d'adaptation... Un peu comme les chevaux importe du continent qui produisent très souvent la première Anne une fourrure hivernale adapte au froid de Normandie... Alors que l'année suivante il s'adapte aux température hivernale plus douce d'ici
Revenir en haut Aller en bas
SemynonA

avatar

Féminin
Age : 31
Buffle
Nombre de messages : 143
Date de naissance : 25/09/1985
Date d'inscription : 28/07/2012

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Ven 3 Aoû 2012 - 4:42

ciriolla a écrit:
6ans d'auto partage ta jument à les pied trop court....??

Je peux trouver ça bizzare ou pas?

J'ai la chance de récupérer des chevaux sauvages, deux juments corse... Et la corse n'est pas spécialement réputer pour ses tendres pelouse d'herbe verte... Se serait plutôt l'inverse sol très sec, très dur caillouteux à souhait..etc

Donc première jument âge d'environ 8ans... N'ayant jamais été touche par personne des pied nickel voir même un peu long niveau paroi.... Et même maintenant qu'elle est u boulot.. Rando sur tout type de sol (Rikounette peut en témoigner pour être venu chez moi) je suis encore obligé de parer de manière régulière...

Actuellement j'ai Leeloo, que je ne peut pas encore toucher au pied pas assez apprivoiser... Elle descend aussi de la montagne... Elle a les pied un peu trop long surtout les antérieur... J'ai hâte de pouvoir la parer

Pour moi c'est surtout le mouvement qui stimule la pousse... Plus un cheval marche, chose que son cerveau est capable de comprendre, plus il pousse les glandes à produire... Mais il y a un temps d'adaptation... Un peu comme les chevaux importe du continent qui produisent très souvent la première Anne une fourrure hivernale adapte au froid de Normandie... Alors que l'année suivante il s'adapte aux température hivernale plus douce d'ici

Ben qu'est ce que tu veux que je te dise, oui elle a jamais été ferrée ni touchée par un MF, de toute façon elle est pas du tout manipulée donc difficile d'en douter... Wink

Des chevaux sauvages, des chevaux corses, tu m'étonnes qu'ils ont une corne super dure !

Sassy a des pieds énormes, c'est une genre de jument de trait léger (je crois t'avoir déjà croisée sur le fofo de génétique et couleurs, tu verras des photos de mes juments là bas Wink ), elle gratte le sol constamment pour chercher des racines (génial elle m'arrache mon herbe et ma luzerne pfff Rolling Eyes ) pour manger, elle a du prendre cette habitude chez son éleveuse. Elle vient des pyrénnées et sur les photos d'elle bébé je vois de la rocaille tout autour donc je pense tout simplement que c'est trop abrasif pour son type de pied.

Bon moi où je suis c'est pas vert comme la normandie, mais bon c'est pas rocailleux non plus, ça devrait vite s'arranger.

Pour le coup que la marche active les glandes à produire ça me semble très pertinent! Mais donc toujours pas d'explication pour la pousse accélérée grâce à un parage artificiel (de la main de l'homme!).
Enfin pour l'adaptation ça a ses limites, elle a passé 6 ans dans ce milieu, et vu sa musculature et tout, tu doutes pas une seconde qu'elle a marché cette jument.
Revenir en haut Aller en bas
Mei

avatar

Féminin
Age : 39
Serpent
Nombre de messages : 252
Date de naissance : 09/09/1977
Date d'inscription : 20/02/2011

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Ven 3 Aoû 2012 - 7:44

Bon... Heu... Chère semy, il me semble nécessaire que tu parviennes à apprendre à communiquer de manière différente si tu ne veux pas te voir retourner tes doses de colères un tentinet hautaines pseudo scientifiques en paquet cadeau. Tu pleurniches déjà victime, qu'on te taxes d'esprit fermé mais ton soucis semble franchement ailleurs.
Y a peut-être un bouquin qui pourrait t'être utile...:
Le communication non violente de Rosenberg... Si tu désires être entendue et surtout comprendre réellement ce qu'il y a sous ton agitation colorée d'agressivité.
Ha mais bon c'est pas non plus scientifique je te l'accorde, mais je crois que ça me ferait aussi du bien de le relire ce bouquin d'ado que j'étais.
Piquûre de rappel bienvenue là en ce moment..

Dr Strasser perso je ne connaîs pas, à part de nom comme qqes autres tendances d'ecole différentes . Pour les pieds nus de ma jument je demande à une pareuse pro de venir la faire tous les mois, je vois depuis que la pousse est plus rapide et la corne plus solide. Son petit ami est maréchal ferrant, comme quoi il y en a qui arrivent à dialoguer correctement...
Pour ses dents aussi je fais venir un pro. Une fois par année. Les pieds, les dents, pour moi c'est le principal et je ne me sens perso pas capable de le faire moi-même, chapeau à ceux qui le font eux-même, moi ça me fait trop peur.
Revenir en haut Aller en bas
Orslan
Modérateur
avatar

Féminin
Age : 34
Chien
Nombre de messages : 1117
Date de naissance : 24/08/1982
Date d'inscription : 27/02/2012

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Ven 3 Aoû 2012 - 10:07

Semy, qd je lis l'histoire de ta jument, ça m'inspire simplement qu'elle manque de quelques chose pour arriver à s'adapter. Tu as rechercher une carence éventuelle?

=> "elle gratte le sol constamment pour chercher des racines (génial elle m'arrache mon herbe et ma luzerne pfff Rolling Eyes "

cette phrase aussi me fait bizarre, pourquoi elle cherche des racines? par ce qu'elle y trouve (ou essaie d'y trouver) quelque chose qu'il n'y a pas dans la plante?

pour moi, parler des ongles humains pour essayer de comprendre les sabots des chevaux, ce n'est pas incompatible:

j'ai les ongles longs depuis mes 12/13 ans, en tous cas j'essayai à l'époque, parce qu'ils cassaient souvent, et je me retrouvais avec 1 manquant, puis 2, puis 3 etc...
puis à 16ans j'ai commencé mon apprentissage de coiffeuse: les mains constamment dans l'eau (c'est bien connu, les apprentis ça sert à faire les shampooing!!) et là pendant une periode je me souviens que je cassais mes ongles dès qu'ils poussaient un peu, plus moyen d'avoir de la longueur.
Et puis le temps à passé, et mes ongles se sont adaptés, et de nouveau j'ai pu les avoir longs, même bien plus long qu'avant que je les ai aussi souvent dans l'eau, et sans qu'ils cassent (obligé de les limer régulièrement!).

Entre temps (de 12 à 16 ans) j'ai changé de vie, et d'alimentation, donc es-ce l'eau qui les a solidifié (après une période d'adaptation), je ne pense pas vraiment, mais en tous cas ça ne les as pas gêné pour s'adapter ;-)


comme les poils des chevaux de Normandie qui arrivent en Corse...

tu dis que tu veux pas la ferrer, mais que tu le ferras si tu y est obligé? ben cherche déjà POURQUOI elle ne s'adapte pas, parce qu'il n'y a aucune raison scientifiquement prouvée
Revenir en haut Aller en bas
Royal_63

avatar

Féminin
Age : 52
Serpent
Nombre de messages : 81
Date de naissance : 26/03/1965
Date d'inscription : 10/04/2012

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Ven 3 Aoû 2012 - 10:55

[quote="mireille"]
POUPS a écrit:
KER a écrit:
Ok, c'est du troll.






ça fait longtemps que je m'en etais apperçu ..... c'est pour ça que je n'y ai pas participé ... que de temps perdu !!!!


je plusois lol!

et re et re !
Revenir en haut Aller en bas
calouha

avatar

Féminin
Age : 55
Tigre
Nombre de messages : 1205
Date de naissance : 20/05/1962
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Ven 3 Aoû 2012 - 11:02

Parce que Sassy n'a jamais ete debourree, elle a
vecu exclusivement au pre (mais en milieu sec, arpente etc...) et je
l'ai eu avec les sabots tres courts et eclates. Elle a des sabots tres
larges, visiblement a corne molle, et c'est plus sur elle que j'ai un
doute qu'elle puisse travailler pieds nus.

elle n'est pas manipulé et vue d’œil elle a des pieds trop courts..........tu peut les lui prendre??? Et a quoi voit tu qu'elle a la corne "molle", j'avoue avoir du mal avec cette terminologie. J'ai 5 chevaux, toutes différentes avec toutes des sabots différentes. Mais en été ils poussent tous plus vite et celui que je monte régulièrement plus vite encore, parages plus souvent pour lui. Pourtant, son "mélange" n'a rien d'un cheval "type" avec pousse plus vite, c'est un croisé appollo/Camargue/arabe/barbe. Pieds stries noire blanc........Une corne soit disant "molle" ne ferrais pas d'éclats mais se déformera plutôt! Ce sont surtout les sabots dures qui s'éclatent plus facilement. Lire aussi ceci : http://www.hoofrehab.com/jaime.htm il y a une partie qui parle justement des chevaux sauvages sur terrain mou.
En plus, quelque part tu parle que en raclant le sol, la jument t'arrache les luzernes...........ca c'est une super aliments pour......: vaches laitières!!! Mais en aucun cas pour un cheval!
J'attends toujours quelques photos par ce que, dans le fond je crois pas que tu sais de quoi tu parle.
Revenir en haut Aller en bas
http://6horses.pagesperso-orange.fr/index.htm
calouha

avatar

Féminin
Age : 55
Tigre
Nombre de messages : 1205
Date de naissance : 20/05/1962
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   Ven 3 Aoû 2012 - 11:04

oui, je sais que je parle a un mur (troll) mais c'est plus fort que moi............j'ai une petite famille de trolls quelque part dans mes cartons, ils ne m'ont jamais causes de soucis donc il y a peut être de l'espoir?
Revenir en haut Aller en bas
http://6horses.pagesperso-orange.fr/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comprendre le parage naturel et ses limites   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comprendre le parage naturel et ses limites
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AZUR CHEVAL NATURE :: Le parage naturel et le cheval sans fers :: Discussions autour du parage naturel et du cheval pieds nus (Méthodes, solutions et outils pour parvenir au pied nu)-
Sauter vers: