AZUR CHEVAL NATURE
Bonjour!

Bienvenue sur Azur Cheval Nature.
La thématique de ce forum est le cheval au naturel. Les sujets s'y rapportant sont le cheval pieds nus et le parage naturel, les besoins fondamentaux du cheval, son alimentation idéale, les soins au naturel et une autre approche de l'équitation avec application de l'éthologie, monte sans mors, pour une meilleure relation.
Venez prendre conseils, vous documenter et partager avec nous.
Bonne visite sur ce forum en espérant qu'il soit pour vous un moment agréable.
Amicalement,
Rikounette, créatrice et administratrice ACN

AZUR CHEVAL NATURE

Thématique du forum: le cheval au naturel dans tous ses états (pieds nus, équitation naturelle, alimentation, soins)
 
AccueilAccueil  Portail ACNPortail ACN  S'enregistrerS'enregistrer  Carte de localisation des membresCarte de localisation des membres  Connexion  Le Blog Azur Cheval NatureLe Blog Azur Cheval Nature  
Bonjour! Bienvenue sur Azur Cheval Nature. La thématique de ce forum est le cheval au naturel. Les sujets s'y rapportant sont le cheval pieds nus et le parage naturel, les besoins fondamentaux du cheval, son alimentation idéale, les soins au naturel et une autre approche de l'équitation avec application de l'éthologie, monte sans mors, pour une meilleure relation. D'autres sujets divers et variés en dehors de la thématique sont aussi abordés. Venez prendre conseils, vous documenter et partager avec nous. Bonne visite sur ce forum en espérant qu'il soit pour vous un moment agréable. Amicalement, Rikounette, créatrice et administratrice ACN
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Nouveaux messages depuis votre dernière visite

Pour suivre le fil, c'est par là!


Partagez | 
 

 Vermifuge naturel?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 16 ... 30  Suivant
AuteurMessage
Rikounette
Admin


Nombre de messages : 2684
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Mer 8 Aoû 2007 - 22:41

Voici une traduction concernant le vermifuge "verm-x", produit anglais dont je vous avais déjà parlé. (traduction à améliorer car faite par un traducteur automatique. Je vous fais ça très vite!!)

D'après:
http://www.verm-x.com/horsespowder.htm

Poudre Verm-X pour chevaux



Le premier de la famille Verm-X: il a été lancé en février 2002. Le mélange puissant et efficace de Verm-X fait avec
11 herbes s'est avéré être la première vraie alternative pour que les
propriétaires de chevaux emploient un produit de remplacement au traitement des parasites par les vermifuges chimiques, toujours plus controversé


Le succès de Verm-X a été identifié en novembre 2004 quand Verm-X
a reçu une médaille de bronze de la Green Apple Organisation,
une mise en place de récompenses soutenue par le gouvernement pour récompenser
des produits et des industries pour la meilleure pratique
environnementale.

Nous recommandons de doubler la dose la première fois que vous utilisez Verm-X, si votre cheval est infesté par les vers.

Avantages

Verm-X peut être employé seulement tout les 10/12 de semaines ou être intégré dans un programme de vermifuge conventionnel.

Verm-X
est formulé avec 100% de fines herbes l'herboriste
Trudy Norris pour traiter spécifiquement les parasites internes.

Verm-X est idéal pour les propriétaires de chevaux qui souhaitent traiter les parasites de manière naturelle.


Verm-X est idéal pour des chevaux élevés dans des fermes bio.

Verm-X
est employé couramment sur des chevaux dans la crête de la forme
physique et de la concurrence car les herbes sont douces sur le système
digestif

Verm-X peut être intégré dans worming conventionnel courant ou être employé seulement

Verm-X est extrêmement agréable au goût et n'a aucune résistance connue


Instructions de alimentation

Alimenter
deux godets (inclus en chaque paquet) par jour en vos
chevaux/alimentation de poneys (amortis) pendant cinq jours
consécutifs. Ce dosage peut être dédoublé entre deux au besoin
quotidiens d'alimentations/exigés. Répéter tout les 10/12 de semaines
tout au long de l'année. Pour les poneys 11.2hh ou plus petit, la
miniature multiplie et les ânes satisfont la moitié de la dose indiquée
d'utilisation c.-à-d. 1 godet par jour pendant 5 jours consécutifs.

Nous recommandons que Verm-X ne devrait pas être employé pour les juments pleines.

Des essais de parasite devraient être entrepris pas plus tôt que 21 jours après l'accomplissement du cours de 5 jours.

Coût



seul paquet de cheval/poney du sachet 80g

£9.45

Assez pour un cheval/poney - cours de 5 jours



320g paquet de cheval d'économie du sachet quatre

£31.80

Assez pour quatre chevaux/poneys - cours de 5 jours



de la subsistance 480g 6 paquets frais de cheval/poney du baquet
£48.00
Assez pour six chevaux/poneys - cours de 5 jours




La
livraison BRITANNIQUE positive sur 80g emballe £1.00 par sachet, sur
320g les sachets £2.00 par sachet, sur 480g le baquet £3.00.

S'enquérir svp pour des frais d'expédition outre-mer

Tout notre empaquetage est recyclable - suivre svp le code de réutilisation.


Verm-X

Les prés cultivent association Ltd, met la ferme dans un enclos, Huish Champflower, Somerset, TA4 2HQ, R-U

Téléphone : + email 44 (0) 870 850 2313 : info@verm-x.com

www.verm-x.com

Pourquoi choisir Verm-X pour des chevaux ?



Le développement de Verm-X a
été commencé en entrant en contact avec l'association des herboristes
médicinaux et en demandant le nom de la personne qui était la meilleure
dans ce domaine - ceci a mené à notre association avec le président
puis de l'association Trudy Norris. L'ia de Trudy praticien du monde et
nous de fines herbes renommés et fortement respectés lui a demandé de
créer la formulation pour Verm-X basé
sur son arrangement expert des herbes. Trudy, avec beaucoup de
herboristes, avait employé pendant longtemps des herbes pour repousser
des parasites chez l'homme, c'était donc une progression normale pour
qu'elle développe un mélange sûr et efficace pour des animaux.


Les herbes incluses dans Verm-X ont
été soigneusement mélangées ensemble pour fonctionner synergiquement
les uns avec les autres. Les épreuves indépendantes ont montré que le
mélange de fines herbes fonctionne (c.-à-d. repousse des parasites). Il
y a également eu plusieurs rapports des propriétaires de cheval que
leurs chevaux alimentation suivante ont regardé de `extrêmement puits'
sur Verm-X. La
bourrique Franklin d'en de chapelle le Frith dans Derbyshire a écrit
dedans à la parole : « Quelle différence étonnante dans le SAM (son
cheval), son manteau est devenu si soyeux, très grand tachette sont
apparus sur sa culotte, et son ventre est devenu une forme gentille de
baril ».



Philip Ghazala de Verm-X reconnaît qu'il y a un endroit pour Verm-X dans la gestion équine d'aujourd'hui de soins de santé. « Nous avons constaté que Verm-X a
été adopté par des propriétaires de cheval pour beaucoup de différentes
raisons. Certains par exemple David Morley, Président de bien-être de
poney à l'association de polo de Hurlingham, emploient l'action douce de Verm-X pour la saison maximale de concurrence ; d'autres ont acheté Verm-X parce
qu'elles gardent leurs chevaux aux fermes organiques où elles ne sont
pas simplement permises d'employer des produits chimiques. Un autre
groupe de personnes sont des ventilateurs de Verm-X parce
qu'elles refusent d'employer des produits chimiques. Il n'est pas peu
commun pour que nous reçoivent des appels des propriétaires de cheval
qui n'ont pas mis des produits chimiques dans leurs chevaux, pendant 3,
4 ou 5 années et est enchanté qu'une alternative de fines herbes
efficace a été rendue disponible. »


Une autre raison principale pour que les propriétaires de cheval considèrent Verm-X est parce qu'elle a une action plus douce et ne perturbe pas la flore essentielle existante dans l'intestin de votre cheval.


Les
herbes ont un endroit très important sur le marché pour toutes les
espèces. Ils ont gagné qu'endroit en étant employé par beaucoup de
civilisations efficacement au cours des siècles. Il est donc exact que
le consommateur devrait avoir une alternative normale en monde
synthétique d'aujourd'hui s'ils souhaitent ainsi.

Voir également le liquide de Verm-X pour des chevaux
Revenir en haut Aller en bas
http://azurchevalnatur.canalblog.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Sam 25 Aoû 2007 - 11:16

Pour les miennes, je faisait un mélange de pépins de gourge et d'ail que je mixait, et que je leur donnait en serringue buccale.
Je fait la meme chose à mes chiens et chats et je n'ai aucun problème. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Rikounette
Admin
avatar

Féminin
Age : 38
Chèvre
Nombre de messages : 2684
Date de naissance : 16/06/1979
Emploi : maman au foyer
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Sam 25 Aoû 2007 - 17:28

C'est vrai que j'avais entendu parler des effets de la graine de courge, ainsi que de l'ail.
Mais comme toute méthode naturelle "non homologuée ni conventionnelle" il faudrait faire une coprophagie (analyse des crottins) pour voir ce qu'il en est avant et après le traitement.
Mais bon, de toute façon, pour moi c'est clair: plus jamais de vermifuge chimique!
Revenir en haut Aller en bas
http://azurchevalnatur.canalblog.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Mar 28 Aoû 2007 - 16:02

Il y a vraiment des vers qui sortent mais de là à dire qu'il n'y en a plus confused . En cas de grave infection, je ne sais pas ce que ça vaut.
Revenir en haut Aller en bas
Rikounette
Admin
avatar

Féminin
Age : 38
Chèvre
Nombre de messages : 2684
Date de naissance : 16/06/1979
Emploi : maman au foyer
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Lun 22 Oct 2007 - 12:26

Je viens de recevoir une réponse pertinente concernant les vermifuges naturels en particulier Vertrankil de Equiboutique.

Voici leur email en réponse aux questions de Klissouille, questions qui nous préoccupent tous je suppose...
Nous devrions maintenant y voir plus clair et faire nos choix en conséquence....

D'abord les questions et mon email:

"Bonjour,
j'essaie d'utiliser des alternatives plus naturelles et saines pour
mon cheval.
J'ai utilisé votre vermifuge 'vertrankil" et j\'ai créé un forum
http://azurchevalnature.forum-free.org/index.htm
et dans un sujet nous parlons de celà et il y a des questions posées
auxquelles je ne peux répondre et que je me pose moi-même.
Les voici:
1°) pourquoi si les vermifuges chimiques détruisent la flore
intestinal, pourquoi sont ils préconisés quand le cheval a des problèmes
digestifs voir même des coliques ? (selon véto)

2°) ces vermifuges naturels sont ils vraiment efficace et actifs sur
toutes sortes de vers que peux avoir le cheval ? et à quel stade
larvaire ?

3°) des tests ont ils déjà été effectué sur un échantillon de chevaux
purgés uniquement de façons naturelles sur une durée plus ou moins
longue (minimum 1 an) ? après cette période y a t il eu des analyses
prouvant que les chevaux n\'étaient effectivement pas infectés ?

4°) si l\'action d\'un vermifuge chimique est mauvaise pour la flore
intestinale, est il sur que le vermifuge naturel sera sans conséquence ?
les plantes sont parfois plus puissante que le chimique non ?

5°) y en a t il plusieurs sortes de vermifuges naturelles ou est c e
toujours les mêmes plantes qui sont utilisées ? le risque
d\'accoutumance ?

Pourriez-vous nous répondre clairement et efficacement.

Merci beaucoup et à très bientôt
Félicitations au passage!"

Leur réponse:

"Bonjour,

Tout d'abord excusez nous pour notre retard dans notre réponse. La
saison d'été fut très chargée.

Merci pour votre email et vos questions pertinentes. Nous allons tenter
d'y répondre de la manière la plus claire possible.

1/ Les vétérinaires sont formés pour des traitements avec des molécules
chimiques (la formation en homéopathie et phytothérapie ne représente
que 2 jours de formation sur un cursus de 7 ans).
Dans le doute en cas de colique, ils prescrivent généralement un
vermifuge car il peut s'agir d'une colique vermineuse du aux ascaris
notamment.

2/ Oui ils sont efficaces (nous faisons régulièrement des copro et des
tests avec des vétérinaires). Nous avons entre autre des résultats sur
les strongles enkystés (Cyathostoma sp) et les ténias perforants
(Anoplocephala perfoliata). C'est en particulier l'association des
plantes qui permet d'avoir une efficacité. Nous avons les résultats au
niveau des parasites adultes, mais nous n'avons pas réalisé d'études
spécifiques sur les larves aux différents stades de leurs évolutions.

3/ Oui, les vermifuges naturels existent depuis plusieurs années (il
s'agissait souvent de préparation "maison"). Des études portent sur
l'efficacité des plantes dans la vermifugation sur des périodes de plus
de 10 ans chez l'humain et sur une dizaine d'année chez les chevaux et
animaux de rente.
Il faut aussi préciser que seul le surparasitage est un problème. Tous
les tests et les observations des chevaux font ressortir un bien être
des animaux et en aucun cas des surparasitages.
Il faut aussi préciser que le surparasitage ne provient pas uniquement
chez un cheval non-vermifugé, mais extrêmement souvent d'un souci de
pâture qui est elle-même sur parasitée. Un cheval vermifugé peut se
réinfesté très rapidement (8 à 10 jours) si il est sur une pâture
infestée (et ceci quel que soit le vermifuge utilisé).
Pour mémoire lors d'une vermifugation :
Mettre le cheval en box pendant 3 jours (pour éviter les crottins dans
le pré), ramasser les crottins quotidiennement, mettre les crottins sur
une dalle béton et y saupoudrer de la chaux (pour détruire les
parasites), évacuer les crottins au bout des 3 jours dans une zones
prévues à cet effet (voir avec une déchetterie). Ainsi vous limiterez
les risques de contamination de votre pâture.

4/ Vous avez raison. Les plantes toxiques peuvent être néfaste pour la
santé. C'est pour cette raison que nous écartons toutes les plantes
présentant un réel risque de toxicité pour la santé du cheval ou ayant
des effets secondaires à risque et que nous dosons nos préparations afin
d'éviter tout risque.
Seul les réactions de défense des organismes touchés peuvent entre
toxique pour le cheval (les parasites sécrètent des toxines en cas
d'attaque, ceci quel que soit le vermifuge). Les pantes que nous
utilisons permettent de stimuler les défenses naturelles pour lutter
contre l'émission des toxines. Néanmoins nous conseillons un drainage
hépatique à associer au vermifuge (P04 - EQUIPAM DRAINAGE
HEPATO-BILIAIRE - 1KG).

5/ Comme je l'indiquais dans le point 3/, les recettes "maison" peuvent
être variées (nous voyons ça en comparant des recettes des alpages
suisse avec celle des plaines en France par exemple). Souvent il
s'agissait d'utiliser les plantes disponibles sur le lieu de vie.
Aujourd'hui, on s'accorde à utiliser les associations de plantes les
plus efficaces.

Concernant l'accoutumance, elle se fait plus facilement sur des
molécules issues de la synthétisation. Dans le cas de l'utilisation
d'association de plantes et de plantes entières, les organismes
n'arrivent pas à trouver la parade.
Par ailleurs, l'extraction permet de garder leur intégrité aux molécules
issues des plantes et empêche tout risque d'accoutumance ou les rend
très difficile.
Pour bien comprendre, il faut concevoir que nous ne travaillons pas avec
une seule molécule (donc permettant de créer des organismes résistant à
cette molécule), mais sur des associations de molécules naturels, (donc
ne permettant pas, ou très difficilement, aux organismes de développer
une résistance).

Enfin, pour information, sachez que la synthétisation des molécules est
effectivement moins cher à produire qu'une extraction naturelle, qu'elle
est effectivement aussi (voir plus) efficace dans certain cas de
surparasitisme mais qu'elle n'est pas durable dans le temps et qu'elles
détruisent l'environnement en restant actives plusieurs mois dans la
nature après expulsion... Deux inconvénients que les plantes n'ont pas.


Restant à votre disposition,

Cordialement. "



Le débat continue d'être ouvert bien entendu et vos avis et expériences à ce sujet sont toujours les bienvenus.



Revenir en haut Aller en bas
http://azurchevalnatur.canalblog.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Ven 9 Nov 2007 - 10:55

merci pour le conseil rikounette...
j'avais remarquer que ma juju gargouiller pas mal apres le vermifuge chimique...
Revenir en haut Aller en bas
Rikounette
Admin
avatar

Féminin
Age : 38
Chèvre
Nombre de messages : 2684
Date de naissance : 16/06/1979
Emploi : maman au foyer
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Ven 9 Nov 2007 - 11:05

De rien!
Je crois que ce message est dans l'intérêt de chacun et surtout de nos chevaux...
Mais maintenant que je sais tout ça et qu'on y voit un peu plus clair, je suis de plus en plus convaincue pour ne pas dire totalement que c'est vraiment bien qu'il y ait une autre alternative apparemment "efficace"! On aurait tort de s'en priver!
Je pense qu'à un moment ou un autre je ferai une analyse de coprophagie pour voir où en est mon cheval...
C'est à mon avis ce que tout le monde devrait faire avant chaque vermifuge qu'il soit naturel ou chimique car certainement que pas tous les chevaux n'ont forcément besoin d'être vermifugés et on ne devrait le faire que si c'est vraiment nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://azurchevalnatur.canalblog.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Lun 12 Nov 2007 - 1:25

Pour info, cheval au naturel commence à traiter des vermifuges: nourrir un cheval s'est bien savoir nourrir cent mille milliard de microbes.
Je pense que la plus part des chevaux sont parasités à cause du vermifuge en lui même. Le cheval a normalment un réponse immunitaire adapté aux parasites sauf chez les jeunes souvent sevrés trop tot ou sur les chevaux n'ayant pas un bon mode de vie: box, granulés, stress...
Je pense que comme pour l'homme le contact parasitaire n'importe peu. Seule la réponse de l'organisme est importante. Meiux vaut un organisme sain en surpaturage qu'un organisme affaibli dans un immense pré.
Pour moi il n'y a pas forcément de raison de donner des vermifuges naturels ou non. Bien sur, il faut savoir respecter la diversité alimentaires en herbes et plantes que doit avoir le cheval. Le vrai vermifuge naturel peut se trouver dans la nature. Le surpaturage doit se faire progresivement pour adapter la réponse immunitaire mais la vermifugation n'est pas obligatoire et elle risque dans le cas de certaines mollecules de modifier l'équilibre de la flore intestinale et de donner libre recours à certains parasites parfois mortels. A noter qu'un cheval parasité n'est pas forcément malade et c'est même une chose normale. Il faut trouver un équilibre.
Un cheval sauvage aura peut être des parasites mais il ne sera pas affaibli pour autant et va au contraire vivre jusqu'à ses 50 ans. Si vous contaminez volontairement un cheval sain vivant dans de bonnes conditions, son immunitaire dans une certaine mesure va faire son travail.
Revenir en haut Aller en bas
Domi

avatar

Féminin
Age : 52
Dragon
Nombre de messages : 202
Date de naissance : 10/01/1965
Emploi : Natural Horse Sense
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Lun 12 Nov 2007 - 9:37

J'ai également lu l'article ds PCN. J'avais justement posé la question à ma véto et voilà son opinion :


Pour elle , les analyses copro ne détectent pas certains vers et en aucun cas les vers
enkystés dans la paroi, qui sont en fait ceux qui peuvent causer le plus de
problème. Elle conseille de faire ça événtuellement en plus des vermifuges,
mais ne conseille pas de s'en passer (surout pour les cvx au pré)!Elle conseille aussi de se méfier très fort des vermifuges à base de plantes qui ne
sont pas efficaces selon elle.

Normalement à cette période, il faut un vermifuge pour tuer les anoplocéphalas
qui sont dans le caecum, se "tuent" maintenant (une fois l'an). Elle conseille de
donner un vermifuge qui tue aussi les vers enkystés dans la paroi (un seul est
vraiment efficace pour ça). Pour elle,
les vermifuges n'ont pas d'effets secondaires et contrairemnt à une opinion qui
circule sur internet, n'affectent en rien la flore intestinale (bactérienne) et ne pas vermifuger peut entrainer la mort(par péritonite ou suite
à certains type de coliques);
Voilà, et nous, on doit se débrouiller avec ces opinions différentes scratch
Je pense que je vais acheter le livre du Dr Ancelet pour me faire une idée plus complète ... study
Revenir en haut Aller en bas
http://www.naturalhoresense.be
Rikounette
Admin
avatar

Féminin
Age : 38
Chèvre
Nombre de messages : 2684
Date de naissance : 16/06/1979
Emploi : maman au foyer
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Lun 12 Nov 2007 - 12:36

Eh non pas facile de s'y retrouver, à nous de nous faire notre propre opinion et notre propre analyse aussi.
Qui croire? Que faire?
Je pense avant tout comme le dit Boukito que tout est question d'équilibre. En effet est-il vraiment nécessaire de vermifuger un cheval qui vit en box et qui ne foule que le sable d'une carrière, qui ne mange que du foin et des granulés? Comment pourrait-il être contaminé par des parasites dans de telles conditions puisque à priori le cheval ne s'infeste qu'en broutant de l'herbe et en étant au pré?
D'autres part est-il vraiment nécessaire de vermifuger autant comme on a l'habitude de le faire? La nature je pense a créé les parasites sûrement pour une bonne raison et les chevaux dans la nature sont "équipés" pour s'en défendre. Tout celà ne correspond-t-il pas avec le désir de notre société de tout surprotéger, aseptiser? Comme survacciner les enfants?
Les vétérinaires bien entendu ne nous diront pas que les vermifuges naturels sont efficaces car dès lors qu'on sort des sentiers battus, on nous regarde bizzarement et c'est sûr on a tout faux. Rares aussi sont les vétos pour le pied nu.. Et rares sont les médecins qui sont pour l'homéopathie...
L'homme je crois a besoin de se rassurer et qu'on lui apporte la preuve de toute chose sinon il n'a pas confiance. C'est en celà que s'oppose nature et science!
Et puis il faut rappeler que les vétos sont des revendeurs de vermifuges et du coup ils ont aussi beaucoup à gagner en disant aux proprios qu'il faut vermifuger tant de fois par an avec tel vermifuge. Car si on convaint les proprios que les vermifuges naturels c'est mieux et si celà sort de la bouche d'un véto alors là on dira oui mais ce sont les labos qui fabriquent les vermifugent qui feront la gueule. L'argent est encore le maître mot là dedans bien entendu.
Et à l'heure du bio et de l'écologie, ne serait-il pas temps de s'interroger sur le fait que si les vermifuges classiques tuent des vers, ils doivent aussi tuer d'autres bêtes logiquement? Tout celà m'interpelle.
Tout comme quand on traite les pins contaminés par les chenilles processionnaires et qu'on balance de l'insecticide par hélicoptère (je l'ai vu de mes yeux), l'insecticide ne choisira pas que les chenilles! Même si on nous dit qu'il est sélectif! Tu parles! Je suis de la montagne et me rends compte qu'en 20 ans, on ne voit plus que très peu d'oiseaux. Les près qui grouillaient d'insectes dans mon enfance où j'ai le souvenir de magnifiques papillons et de beaux criquets, aujourd'hui je les trouve bien tristes, un peu morts même si quelques insectes ont résisté... Sans parler des abeilles qui disparaissent à cause d'un autre insecticide..
Je ne peux rester indifférente à tout ça et je suis persuadée qu'on nous manipule, qu'on nous ment et que tout ce qu'on a dans notre assiette c'est de la m... L'industrie alimentaire n'a que faire de notre santé! Pour le reste c'est pareil.
On pourrait faire un très long débat là-dessus, c'est sûr et on en finirait plus. Celà me fait penser aux couches jetables pour bébés et les saloperies qu'on y met dedans et l'impact qu'elles ont sur la santé et la planète.. Trop de gens l'ignorent!
N'a-t-on jamais fini de nous mentir?
Revenons à nos vermifuges.
Certes des chevaux seraient morts de coliques dûes au vers mais est-on vraiment sûr de celà? Les chevaux ont-il été autopsiés et des analyses ont-elles été faites? Rien n'est moins sûr je pense.
Est-on sûr que ça ne détruit pas la flore intestinale? C'est des molécules chimiques il me semble et c'est sûrement pas inoffensif. Celà me fait penser aux antibiotiques qui tuent les "bactéries" mais en même temps flinguent notre flore intestinale. Et c'est bien pour celà qu'on nous donne des probiotiques en même temps (levures). Qu'on nous montre des études prouvant que la flore reste intacte chez les chevaux.
Comme quand on nous dit que le téléphone portable ne donnait pas le cancer à long terme et n'était pas dangereux pour notre santé, mais celà a-t-il été réellement prouvé? Trop d'enjeux économiques là-dedans. Mais il est vrai que c'est difficile de se passer de cette technologie...
Les copro on dira qu'elles sont efficaces quand ça nous arrange, hein....
Alors on nous dit que les vermifuges naturels sont inefficaces mais je crois que c'est surtout le mot "naturel" qui dérange...et surtout l'ampleur que ça prend.
Ne voyez vous pas que c'est un mouvement général qui est en train de se passer? Les consciences s'éveillent et enfin on commence à s'interroger sur tout ça: sur ce qu'on mange (de la m..), les manières de se soigner. Et c'est pareil pour nos animaux, on souhaite un retour au naturel et c'est tant mieux.
Heureusement qu'il y a ENFIN d'autres alternatives bien dérangeantes il est vrai mais tellement salutaires.
Pourquoi avoir oublié tous les trésors que la nature pouvait nous donner? Pourquoi la bafouer en créant des saloperies soit disant meilleures pour notre santé? Pourquoi ne pas lui faire confiance?

Je termine par ceci, c'est une parole amérindienne tellement sensée: "Quand le dernier arbre sera abattu,
la dernière rivière empoisonnée,
le dernier poisson capturé,
alors seulement vous vous apercevrez
que l'argent ne se mange pas." Prophétie d'un indien Cree

L'homme court à sa perte mais il est aveugle est sourd.

PS: je me suis un peu emportée et égarée et même si ce que je dis peut-être dérangeant pour certains, je ne pouvais pas garder ceci pour moi...
Revenir en haut Aller en bas
http://azurchevalnatur.canalblog.com/
valerison

avatar

Féminin
Age : 50
Cheval
Nombre de messages : 379
Date de naissance : 10/01/1967
Emploi : auxiliaire de vie sociale
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Lun 12 Nov 2007 - 22:10

bien dit c'est tout ce que je pense!![/size]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Mar 13 Nov 2007 - 0:39

Domi a écrit:
J'ai également lu l'article ds PCN. J'avais justement posé la question à ma véto et voilà son opinion :


Pour elle , les analyses copro ne détectent pas certains vers et en aucun cas les vers
enkystés dans la paroi, qui sont en fait ceux qui peuvent causer le plus de
problème. Elle conseille de faire ça événtuellement en plus des vermifuges,
mais ne conseille pas de s'en passer (surout pour les cvx au pré)!Elle conseille javascript:emoticonp('Smile')
Smileaussi de se méfier très fort des vermifuges à base de plantes qui ne
sont pas efficaces selon elle.

Normalement à cette période, il faut un vermifuge pour tuer les anoplocéphalas
qui sont dans le caecum, se "tuent" maintenant (une fois l'an). Elle conseille de
donner un vermifuge qui tue aussi les vers enkystés dans la paroi (un seul est
vraiment efficace pour ça). Pour elle,
les vermifuges n'ont pas d'effets secondaires et contrairemnt à une opinion qui
circule sur internet, n'affectent en rien la flore intestinale (bactérienne) et ne pas vermifuger peut entrainer la mort(par péritonite ou suite
à certains type de coliques);
Voilà, et nous, on doit se débrouiller avec ces opinions différentes scratch
Je pense que je vais acheter le livre du Dr Ancelet pour me faire une idée plus complète ... study

Les vétos se contredisent tous.
Vous vous êtes déja posés la question de savoir comment vivaient les chevaux avant les vermifuges chimiques. Leur santé était elle meilleur ou pire?
Dire que les vermifuges n'ont pas d'impact sur la flore intestinale est abhérent. La folre instinale se compose de milliards de microbes et la toxicité des vermifuges est de puis longtemps prouvés surtout d'ailleurs chez les ruminants qui ont une flore intestinale sensible et importante.
Donc pour moi ce vétérinaire n'est pas du tout crédible.
Par contre on peut se poser de la question du rapport entre le bénéfice et la contrainte du vermifuge. Mais bon il faut arreter de croire qu'un cheval non vermifugié va forcément tomber malade.
Un cheval peut se contaminer quelques heures ou quelques jours selon les mollecules après vermifugation. Mais bien sur, un cheval qui aura justement été vermifugié ne sera pas capable de se defendre justement parce qu'il aura été vermifugié.
Bien sur les choses sont plus complex, il y a non seulement le problème de l'immunité, de la resistance paraitaires, de la toxicité ans l'environnement et dans l'organisme du cheval. Mais bon un véto qui dit que le vermifuge n'est pas toxique alors que qu'il suffit parfoit de dépasser de 50% la dose prévue pour certaine mollecules pour tuer l'animal, cela me choque vraiment.
Surtout que dire cela va contre toute les thèses vétérianires sur la question.
A noter que la plus part des chevaux contaminés sont vermifugiés ce qui n'est pas aussi paradoxale qu'on ne le pense.
Je rajouterai qu'un vétérianire qui parle des parasites sans parler de l'alimentation n'a fait que la moitié du chemin.

Si non oui Rikounette, un cheval au box peut justement être contaminé car son alimentation n'est souvent pas correcte. Un cheval est sencé manger 14 à 16 heures par jour avec une alimentation dversifiée et non des granulés. De plus un cheval au box ne développe pas son immunité correctement.

Donc attention, le fait de vermifugier peut justement parasiter votre cheval. A méditer.
Revenir en haut Aller en bas
Domi

avatar

Féminin
Age : 52
Dragon
Nombre de messages : 202
Date de naissance : 10/01/1965
Emploi : Natural Horse Sense
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Mar 13 Nov 2007 - 10:04

MA véto a lu l'article du Dr Ancelet ds PCN. Elle me dit qu'elle va se renseigner pour voir quelles sont ses sources et approfondir le sujet ... Je trouve que c'est une bonne démarche de sa part. Je vous tiens au courrant...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.naturalhoresense.be
Rikounette
Admin
avatar

Féminin
Age : 38
Chèvre
Nombre de messages : 2684
Date de naissance : 16/06/1979
Emploi : maman au foyer
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Mar 13 Nov 2007 - 10:15

Merci pour toutes ces infos Boukito!
Dis-moi puisque tu semble connaître pas mal de chose, je ne comprends pas comment un cheval au box peut se contaminer? D'où lui viennent ses parasites?
Quant au fait de dire que le cheval peut se recontaminer juste après le vermifuge, je suis d'accord, d'autant plus que sa flore ne fait plus son travail de défense.
J'ai moi aussi lu l'article de PCN et je le trouve super et Eric Ancelet parle aussi de ces fameux microbes nécessaires à l'équilibre du cheval et qu'on détruit avec les vermifuges chimiques entre autres. Celà donne à réfléchir.
Et je crois qu'on devrait tous lire son livre!
Domi si ta véto s'intéresse à ça, c'est positif et ça prouve qu'elle a l'esprit ouvert. A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
http://azurchevalnatur.canalblog.com/
Rikounette
Admin
avatar

Féminin
Age : 38
Chèvre
Nombre de messages : 2684
Date de naissance : 16/06/1979
Emploi : maman au foyer
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Mar 13 Nov 2007 - 11:54

Ceci peut nous apporter des infos supplémentaires (trouvé sur le site de Fessaline. Merci!!)

http://impressions.blogspirit.com

Article du Dr Ancelet sur l'immunité parasitaire:
http://impressions.blogspirit.com/list/pdf/parasitisme.pdf
"A propos d'immunité antiparasitaire
(Vetomecum n° 175 - mai 92) :
Il a été essayé des "techniques d'immuno-prévention, à l'aide de vaccins irradiés (...) ou de souches parasitaires modifiées ou atténuées (qui) ont prouvé leur utilité, mais ne sont pas sans problème au plan de l'innocuité". "Par ailleurs des phénomènes de chimiorésistance se manifestent" en ce qui concerne le traitement des parasitoses, dont nous avons déjà situé les causes :
- les parasites sont de taille très variable et la cible à atteindre est donc très diverse;
- le cycle évolutif des parasites est très complexe;
- le parasite s'adapte par définition à la réponse immunitaire du sujet; il parait très souvent bien supporter les effets de cette réponse; il constitue donc une sorte de défi à l'immunologie classique;
- l'énorme complexité de la structure antigénique des parasites et divers phénomènes masquent le parasite à la réponse immunitaire.
Il existerait donc une véritable "stratégie de détournement de la réponse immunologique par les parasites", qui implique de développer d'une part la prévention non-vaccinale (diététique, harmonisation du terrain, limitation des facteurs de stress), d'autre part des stratégies thérapeutiques originales en médecine alternative, ce que nous nous appliquons à faire chez les animaux déficients.
En effet, nous sommes persuadés que les parasites ne deviennent pathogènes que confrontés à un terrain affaibli, chez un individu dont les facultés homéostasiques d'adaptation sont débilités soit de manière innée (sélection, diathèses héritées), soit de manière acquise (stress, alimentation). La fréquence croissante de ces tares prédisposantes chez les sujets étudiés, amène les chercheurs à considérer le trouble parasitaire comme irréductible (il est normal que le parasite se joue de la réponse immunitaire de l'hôte), et à traiter l'ensemble du cheptel de manière uniforme (vermifugations systématiques), sans souci d'individualisation et sans prise en compte des causes profondes. Nous nous opposons à ce point de vue, et orientons nos recherches vers l'éradication des causes acquises et innées.
Cas clinique : D., jument frisonne de 10 ans (témoignage de Mme D., dpt 59).
En février 92, "un changement d'écurie impose l'emploi d'un vermifuge; de plus nous constatons la présence d'oxyures". Le 25, un Eqvalan est administré. Le 26, un Rintal plus est administré : "nous constatons une réaction brutale à ce produit, dans la seconde suivant l'administration; syncope, faiblesse, inflammation des muqueuses buccales. Les anciennes blessures aux commissures des lèvres, dues à un mors très sévère, étaient à vif et gonflées, de couleur rouge violet. Notre vétérinaire diagnostique une allergie à l'excipient du produit Bayer" ( lu sur la notice accompagnant la seringue: Attention aux mauvaises applications de la pâte. Les applications de Rintal Plus pâte sous la langue, entraîne (sic) une irritation des muqueuses buccales et des inflammations des glandes salivaires. Dans ces cas, laver largement la touche du cheval avec de l'eau tiède pour dissoudre la pâte collée sur les muqueuses. Ceci a été fait immédiatement, sans aucun résultat.
"Sur le conseil de notre dentiste équin, nous avons administré un citron entier à notre jument, qui a Tailleurs voluptueusement mordu dedans avant de l'engloutir. Ce traitement s'est avéré efficace. Deux jours après nous observons de petits parasites blancs qui ondulent dans le crottin encore chaud, et se transforment en "étoiles" dès que la température baisse. Conclusion: le Rintal agissait... Au fil des jours, semaines, mois, ces petits parasites réapparaissaient. L'analyse confirme la présence d'un ténia. Chez notre vétérinaire, aucun ténifuge équin n'est disponible, rien non plus sur le marché" (NDLR: un remède chimique existe pourtant, le Yomésane).
"Nous avons donc voulu essayer le Top-Verm, puisque D. ne supporte pas l'allopathie".
Avant d'exposer le protocole en cours, notons que le téniasis (ou cestodose) n'est pas fréquent en Europe, mais par contre serait répandu aux USA. Les documents à caractère publicitaire concernant les parasitoses équines n'en font pas mention, peut-être parce que les vermifuges classiques sont inefficaces. Le plus courant en Europe, Anoplocephala perfoliata atteint 25cm de long. L'infestation peut être massive, et provoquer inflammations et ulcérations à la jonction du caecum et du colon. Les anneaux, ou "proglottis", sont effectivement retrouvés dans les crottins.
Le protocole mis en place débute par l'administration de Cina à dilutions croissantes, 5, 7, 9, 15, 30 CH les 5 jours précédent le premier Top-Verm. Ce complément est administré les 15 et 23 juin. Les anneaux disparaissent les 5, 6 et 7 juillet, pour réapparaître le 8. Il est décidé de redonner Top-Verm au mois de juillet, en le faisant précéder d'un complexe homéopathique modificateur du terrain vermineux: PVB Etats Vermineux (Boiron).
Entre-temps, la pharmacie des Archers nous signale qu'un éleveur de moutons prétend maintenir ses animaux indemnes de douve en leur administrant Fasciola hepatica 30K (la grande douve en dilution korsakovienne) dans l'eau de boisson, par cures d'un mois. Nous demandons à Mme D. de prélever des anneaux dans les crottins et de les faire parvenir à la pharmacie des Archers, en vue de préparer des dilutions en 30 et 200K.
Le Top-Verm est renouvelé au mois de juillet, puis au mois d'août, de la façon suivante : 12 août Ténia 30K, 13 août Top-Verm + Ténia 200K, 20 août Top-Verm.
L'élimination d'anneaux se poursuivant, un confrère homéopathe belge, adhérent de Cheval libre, doit consulter afin d'évaluer l'état général de l'animal, et éventuellement administrer du Yomésane ou un produit le remplaçant. Le 25 août, le Dr Lamolle administre 24g de niclosamide, la molécule active du Yomésane. Des coliques s'ensuivent, puis le lendemain un seul parasite est éliminé.
La jument est traitée ensuite en médecine alternative, pour les dégâts importants occasionnés par les ténias, en particulier des ulcères digestifs.
Récemment, quelques anneaux sont réapparus... A suivre.
Le point sur nos recherches:
Ce cas est intéressant pour plusieurs raisons :
- d'une part il pose le problème de parasitoses peu connues, dont l'incidence peut devenir importante dans les temps à venir (déplacements de chevaux, mélanges d'espèces - bovins ou ovins chevaux -, sélection suite à l'emploi massif de vermifuges...), et contre lesquelles il n'existe pas de réponse thérapeutique satisfaisante;
- d'autre part il nous permet de situer nos possibilités dans le domaine alternatif, d'essayer de nouveaux protocoles originaux, sans perdre de vue les mesures associées (diététique).
Plusieurs protocoles sont en cours d'étude et d'expérimentation, ainsi que des analyses de crottins réalisées avant et après administration de Top-Verm. L'emploi de ce produit, et les résultats obtenus, nous permettent actuellement de situer les réponses du terrain animal face aux parasitoses.
Un terrain dégradé, quelles que soient les causes, est victime de parasitoses graves auxquelles seul un produit toxique peut a priori faire face. Le problème est que cette intervention ne modifie en rien les causes premières, et s'accompagne souvent d'effets indésirables qui aggravent les déficiences. Ce cercle vicieux conduit à une médicalisation massive, répétée, puissamment iatrogène. La démarche inverse, dont le Top-Verm est l'un des supports, consiste à inverser la vapeur en travaillant sur les causes premières: l'emploi de produits non toxiques est une étape dans un processus de démédicalisation, rendu possible par renforcement des défenses naturelles, et qui stoppe net le
processus de iatrogénèse. Les résultats obtenus à ce jour permettent d'ores et déjà de comprendre le mode d'action du Top-Verm, très différent des vermifuges classiques en ce sens qu'il agit avec le cheval de manière très individualisée :


- tout d'abord, on constate une reprise d'état et de tonus, visible par le propriétaire après administration du Top-Verm à des chevaux fortement suspectés de parasitisme: appréciation subjective de paramètres qualitatifs.

- si une parasitose peu commune mais réellement pathogène était présente (motif de la vermifugation) celle-ci disparaît totalement. Ceci a été vérifié sur analyses avant/après, pour la douve, les ascaris, le ténia. Par contre, si ces mêmes animaux hébergeaient en plus des strongles, ceux-ci demeurent, voire augmentent sur l'analyse 4 jours après ( larves en migration devenant adultes dans l'intestin?ou modification de l'écosystème intestinal au profit des strongles?)! Nous avons ici une appréciation objective de paramètres quantitatifs. Pourtant l'étal général des animaux s'améliore très visiblement, ils ne paraissent pas souffrir du parasitisme résiduel avec lequel ils sont en état d'équilibre immunitaire (prémunition).

- par contre, si le cheval souffrait d'une strongylose massive, des strongles sont éliminés en grande quantité dans les jours suivants, et l'état général s'améliore rapidement.
Il y a là un travail sélectif tout à fait extraordinaire du vermifuge, qui élimine le parasitisme gênant tout en respectant l'état de prémunition (relation hôte/parasite). Comment analyser ces premiers résultats?
- en ce qui concerne la persistance, voire l'augmentation des strongles (résultats recueillis dans le Lot), il y a peut-être une élimination sélective, progressive, que nous tentons d'objectiver de deux façons :


- en faisant plusieurs prélèvements après le deuxième Top-Verm (4 jours, 10 jours. 30 jours)

- en revermifugeant le mois suivant.
Soit le nombre de parasites diminue (ici les strongles), et alors on peut parler d'élimination séquentielle.
Soit le parasitisme demeure au même niveau, l'état de santé est conservé (aspect du poil, tonus, croissance, performances...), et alors il nous faut conclure à un étal d'équilibre entre l'animal, un certain type de parasites et un certain terroir (pH et composition du sol, climat, etc.).
- d'un point de vue plus général, faut-il privilégier le quantitatif objectif ou le qualitatif subjectif ?
Classiquement, la présence d'un certain nombre d’oeufs dans les crottins permet de parler de strongylose légère (15 à 50 oeufs par gramme de matières fécales), moyenne (50 à 500 oeufs), forte (500 à 2000 oeufs) ou très forte (plus de 2000 oeufs). La réponse est automatique: vermifugation chimique massive jusqu'à disparition (principe de la "chasse d'eau"). Nous avons le cas récent d'un jeune cheval très parasité traite sans succès avec deux Eqvalan coup sur coup, pour lequel le vétérinaire prévoyait la séquence suivante: Strongid à double dose, Ivomec, Panacur, Panacur, Ivomec! Un traitement d'urgence au Top-Verm (en nouvelle lune) a amené une très notable amélioration, et sera suivie d'une vermifugation individualisée avec oligo-éléments, drainage, etc.
Or un parasitisme léger peut s'avérer nocif pour un animal déficient, et un parasitisme fort être très bien supporté par un animal bien équilibré.
Nous retrouvons l'importance de l'individualisation, et la primauté du qualitatif sur le quantitatif. D'autre part, la méthode de comptage elle-même peut être critiquée, car le prélèvement effectué à un moment donné, sur une partie des crottins quotidiens, ne donne pas forcément une image fiable du parasitisme réel, et de l'incidence de ce parasitisme sur la santé de l'animal;
- l'absence d'élimination de vers après vermifugation au Top-Verm, signalée plusieurs fois, peut donc avoir plusieurs interprétations: l'absence de coliques (quasi systématiques avec les molécules irritantes des vermifuges classiques) conduit à une élimination beaucoup plus progressive, voire à une digestion des parasites; il est possible aussi que les chevaux qui n'éliminent rien ne souffrent aucunement du pool vermineux présent au moment du traitement. Or il s'avère en effet que les sujets concernés étaient en bon état générai, et n'avaient reçu qu'un traitement de routine.
Il est donc fondamental :
d'individualiser le traitement antiparasitaire, en respectant l'état de prémunition et en rééquilibrant les terrains déficients, car les survermifugations chimiques ne peuvent conduire qu'à des surinfestations massives.
Dr Eric ANCELET
Mas de Laval
12260 SALVAGNAC CAJARC
05.65.29.42.31

ohmbio@wanadoo.fr
"
Produits distribués par le Dr Ancelet
http://designa.free.fr/pdfblog/Ohm.pdf
Revenir en haut Aller en bas
http://azurchevalnatur.canalblog.com/
Valilith

avatar

Féminin
Age : 46
Cochon
Nombre de messages : 5565
Date de naissance : 02/05/1971
Emploi : Relectrice-Correctrice-Maquettiste
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Mar 13 Nov 2007 - 12:08

Petite parenthèse, certains vers proviennent de mouches qui pondent leurs oeufs sur les poils des chevaux, au niveau des antérieurs, qui les ingèrent en se grattant avec les dents. Etre au box ne les immunise donc pas contre tous les parasites.
Revenir en haut Aller en bas
Rikounette
Admin
avatar

Féminin
Age : 38
Chèvre
Nombre de messages : 2684
Date de naissance : 16/06/1979
Emploi : maman au foyer
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Mar 13 Nov 2007 - 12:14

oui j'ai pensé à ça aussi. Ces parasites sont les gastérophiles. Les oeufs pondus par une mouche deviennent larves dès que le cheval les avale en se léchant.
Mon cheval en a tout le temps et je les retire en les faisant glisser entre 2 ongles.
J'ai pensé utiliser un peigne à lentes? Vous en pensez quoi?
Revenir en haut Aller en bas
http://azurchevalnatur.canalblog.com/
Izar

avatar

Féminin
Age : 37
Singe
Nombre de messages : 406
Date de naissance : 03/06/1980
Date d'inscription : 07/10/2007

MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Mar 13 Nov 2007 - 20:21

Bon, juste une petite réponse rapide, j'ai vraiment pas le temps de m'étendre plus, je vous ferai une réponse plus longue et plus argumentée dès que j'en aurais le temps. Je vais me faire l'avocat du diable, forcément, en tant que véto... Mais je ne compte pas non plus faire l'apologie des vermifuges chimiques parceque je suis une véto écolo (ou qui tente de l'être).
Je n'ai même pas eu le temps de lire en entier tous les messages mais j'y ai déjà lu des choses sur lesquelles je voudrai absolument réagir!!!
Le sujet est donc loin d'être clos.

Rikounette, pour les oeufs de gastérophile tu peux aussi les froter avec une éponge imbibée d'eau chaude pour qu'ils se décrochent.
Ca au moins c'est un traitement inofensif et écolo!!!
Revenir en haut Aller en bas
Valilith

avatar

Féminin
Age : 46
Cochon
Nombre de messages : 5565
Date de naissance : 02/05/1971
Emploi : Relectrice-Correctrice-Maquettiste
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Mer 14 Nov 2007 - 8:22

Alors quand j'ai acheté ma jument, elle en avait plein les jambes. La galère. Hé ben le plus simple que j'ai trouvé, c'est un rasoir à main, à sec, ça part très bien. Il ne faut pas mouiller surtout, ça ne marche que sur le poil sec, et ça n'enlève pratiquement que les oeufs. Mais il y a des endroits difficiles d'accès.
Cela dit, je n'ai pas essayé l'eau chaude, je n'en avais pas sous la main. J'ai essayé avec du vinaigre et avec de l'eau froide, ça ne marchait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Domi

avatar

Féminin
Age : 52
Dragon
Nombre de messages : 202
Date de naissance : 10/01/1965
Emploi : Natural Horse Sense
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Mer 14 Nov 2007 - 9:42

Bonjour Izar, oui ça serait bien d'avoir ton opinion de véto-écolo. J'ai fait lire l'article à ma véto qui a bondit tant "il y avait de bétises". Je vais voir avec elle si je peux publier sa réponse.
Tout le monde est bien daccord pour dire que la solution idéale serait ne pas vermifuger. Mais pour cela il faut des conditions de vies autres que celles que nous donnons à nos chevaux. Je sais que Pierre Enoff de équi-libre ne vermifuge pas, mais ds son cas, pas de problème de surpaturage. MAya est ds une prairie de 1 ha avec 2 autres copains. Pour le moment il n'y a plus d'herbe donc ils sont nourris (avoine, paille et foin). Mais quand tout est mangé, qui me dit que Maya n'ira pas "voler" quelques brins d'herbe ds les lattrines infestées... J'attends avec impatience ta réponse de véto-écolo...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.naturalhoresense.be
Rikounette
Admin
avatar

Féminin
Age : 38
Chèvre
Nombre de messages : 2684
Date de naissance : 16/06/1979
Emploi : maman au foyer
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Mer 14 Nov 2007 - 11:00

Oui ça serait intéressant d'avoir l'avis d'un véto..

Gloups, je sens qu'on va se faire taper sur les doigts par Dr Izar!!! Je plaisante!
Revenir en haut Aller en bas
http://azurchevalnatur.canalblog.com/
Izar

avatar

Féminin
Age : 37
Singe
Nombre de messages : 406
Date de naissance : 03/06/1980
Date d'inscription : 07/10/2007

MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Jeu 15 Nov 2007 - 23:45

Allé, je me lance!
Bon, alors pour commencer il faut pas tout mélanger!!!! Ni toujours opposer le naturel au chimique, ça ne rime à rien, en effet, la plupart des médicaments que nous utilisons ne sont que la stricte réplique de molécules naturelles, produites par les plantes, les champignons... On n'a rien inventé!

Comment faisaient les chevaux avant qu'on invente les vermifuges? Bein ils étaient parasités. Est ce qu'ils en mouraient? Pas forcément, tout est une question d'équilibre. Un équilibre fragile entre le parasite et le système immunitaire de son hote, un équilibre que nous avons modifié en modifiant le mode de vie des chevaux.

Je suis convaincue qu'un excès de parasitisme est très néfaste. Les larves de certains vers migrent dans les parois des artères qui irriguent les intestins. D'autres vont aller s'enkyster au niveau du foie... Les lésions sont bien sûr visibles à l'autopsie j'ai pu le constater moi même!
Les vermifuges sont-ils néfastes? Ils le sont heureusement beaucoup plus pour les vers que pour les chevaux! Un vermifuge n'est pas un antibiotique, il ne va pas s'attaquer aux bactéries. Ce sont quand même des molécules qui ont une action ciblée, elles vont par exemple s'attaquer à une enzyme bien précise qui n'est pas présente dans l'organisme des animaux à sang chaud...

Par contre le danger pour les autres animaux à sang froid représenté par les rejets de produits dans l'environnement via les crottins est bien réel.

Alors que faire?
Idéalement offrir à nos chevaux un espace suffisant pour éviter le surpaturage et le surparasitisme qu'il entraine. Pas toujours facile...

Les méthodes dites naturelles? Pourquoi pas. Je n'ai pas plus d'informations que vous sur leur efficacité mais dans l'hypothèse ou celle ci ne soit pas optimale, ça peut quand même être suffisant pour des animaux ne subissant pas une pression d'infection trop importante.

Et sinon?
Lors de mes études vétérinaires, comme le but n'était pas de faire de nous seulement des vendeurs de médicaments (contrairement à ce qu'en pensent certains, bon, Rikounette, je te taquine un peu là) donc, on nous a aussi parlé de méthodes alternatives!
Il y en a une qui est assez peu connue et pourtant très utile pour abaisser le niveau d'infestation des prairies c'est ce qu'on appelle le paturage mixte.
Ca consiste à faire paturer (ensemble ou successivement) différentes espèces sur la même prairie. La plupart des parasites digestifs ont une grande spécificité d'hote, c'est à dire que les vers du mouton ne pouront se déveloper et se reproduire que dans les intestins d'un mouton. Lorsque les oeuf ou les larves de ces vers présents sur la prairie sont ingérés par un autre animal, par exemple un cheval, le cycle ne va pas pouvoir se faire et les vers vont mourrir.
Ca fera ça de moins pour parasiter le mouton! Et ça marche aussi avec les vaches! C'est d'autant plus efficace que les chevaux ont tendance à brouter les refus des vaches et inversément.
Il y a aussi des systèmes de rotation de prairies, suivant les saisons vous déplacez les chevaux, le temps que les larves présentent dans la prairies meurent faute d'avoir été ingérées...

Un dernier mot sur la coprologie pour terminer. Elle consiste à rechercher les oeufs dans les matières fécales. C'est une méthode qui a ses limites cas les oeufs ne sont pas émis en continu. Il y a par exemple des espèces de vers qui peuvent se mettre en diapause, c'est à dire une forme en dormance qui reste bien tranquilement dans l'organisme du cheval en attendant que les conditions climatiques extérieures soient favorable à l'émission des oeufs!

Alors que faire? Je n'en sait rien. Moi pour l'instant j'utilise de vilains vermifuges chimiques (qui ne rendent cependant pas mes chevaux malade) mais je ne leur en donne pas très très souvent. Je vais peut être essayer de commander un des produits dont vous parlez plus haut dans ce post pour la prochaine fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Ven 16 Nov 2007 - 0:32

Pour résumer mon point de vue:
-le cheval va forcément être mis en contact de forme parasitaire au cours de sa vie et ça quelque soit le mode de vie car les parasites se trouvent partout.
-Un cheval a une flore intestinale extrêmement complexe et difficilement maitrisable. C'est pour cela que vouloir cibler un parasite semble très aléatoire.
-Les vermifuges sont toxiques pour le cheval et pour son environnement.
-Un vermifuge (comme un trop grand apport en levure) peut provoquer un déséquilibre de la flore.
-Un cheval qui vit dans un milieu contaminé peut tout à fait résister grâce à son immunité.
-Pour cela il faut respecter la période de sevrage, donner un mode de vie correcte et surtout respecter un bonne alimentation.
-En effet certains produits alimentaires renforcent la réaction de l'organisme voir ont un effet anti-parasitaire.
-un cheval est sensé manger 14 à 16h par jour et doit manger des fibres et non des granulés.
-Les chevaux régulièrement vermifugés ne sont pas protégés et risquent à tout instant une contamination de parasites parfois mortels.
-Avant les vermifuges, les chevaux ne souffraient pas particulièrement des parasites.
-les laboratoires entretiennent une peur non rationnel sans jamais parler de la cause d'une contamination potentielle.

Si on prend en compte les arguments de certains vétérinaires ponant la vermifugation systématique, leur raisonnement est souvent hypocrite car vermifuger un cheval sans le changer de pré par la suite ne sert à rien à par l'affaiblir.

Pour moi la règle fondamentale reste la diversité alimentaire et l'arrêt totale de certains concentrés modifiant d'après certains le PH de l'organisme et limitant une bonne digestion.

A noter que dans des pays dis sous développés, les chevaux ne sont pas vermifugés et ne sont pas forcément contaminés. Bien sur je ne généralise pas mais paradoxalement ,certains chevaux de ces pays si ils sont bien traités bien sur, ont parfois une espérance de vie plus élevés que nos chevaux (en même temps on peut pas faire pire).

Le vermifuge est loin d'être une nécessité. Et le prendre pour simple précaution est un peu hasardeux.

Si non je connais un véto qui affirme que l'on ne peut pas longer un cheval pied nu et pour connaitre les étudiants vétérinaires, ils ne sont pas tous très doués, ils se contredisent et ne sont pas toujours ouverts d'esprit.

Donc attention, un vétérinaire n'a pas toujours raison.
D'ailleurs le docteur STRASSER est vétérinaire et contre les vermifuges.

Merci pour ce poste, j'ai bien pris le temps de lire vos réponses même si je n'y fais pas forcément allusion.
Revenir en haut Aller en bas
Izar

avatar

Féminin
Age : 37
Singe
Nombre de messages : 406
Date de naissance : 03/06/1980
Date d'inscription : 07/10/2007

MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Ven 16 Nov 2007 - 10:19

Salut Boukito, en fait, sur le fond du problème on est d'accord!
Effectivement, les chevaux sont tous confrontés à des parasites au cours de leur vie.
Un cheval a effectivement une flore intestinale complexe.
En ce qui concerne le ciblage par contre j'y crois plus que toi, un antihelmintique n'est pas un antibiotique, il n'agit pas de la même façon et donc pas sur les mêmes cibles.

"Les vermifuges sont toxiques pour le cheval et son environnement", oui, tout est une question de dosage.

"Un cheval qui vit dans un milieu contaminé peut tout a fait résister gràce à son immunité" oui, la nature est bien faire, elle n'a pas laisé le cheval sans défenses mais tout dépend de la charge parasitaire auquel le cheval est confronté d'ailleur c'est ce que tu dis après: "a condition de donner un mode de vie correct" je pense que c'est ce que nous essayons de faire tous (en tous cas sur ce forum), respecter un mode de vie naturel pour nos chevaux, mais hélas, c'est quelques fois techniquement impossible.

"Avant les vermifuges les chevaux ne souffraient pas particulièrement des parasites" bein c'est peut être parcequ'à l'époque on ne leur faisait pas pratiquer le surpaturage.

"vermifuger un cheval sans le changer de pré ne sert à rien" là je suis pas d'accord, ça sert à diminuer (provisoirement) la contamination de la prairie. Bien sûr il va rester tous les oeuf et toutes les larves dans la pâture mais tu auras tué un très grand nombre d'adultes dans les intestins du cheval et ça fera déjà ça de moins à pondre!

"un vétérinaire n'a pas toujours raison" encore une fois je suis d'accord avec toi!
Mais il ne faut pas non plus tous nous prendre pour des vendeurs de médocs cupides et sans scrupules!
Revenir en haut Aller en bas
Domi

avatar

Féminin
Age : 52
Dragon
Nombre de messages : 202
Date de naissance : 10/01/1965
Emploi : Natural Horse Sense
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Ven 16 Nov 2007 - 10:58

Merci Izar pour ta réponse. Tout ceci m'éclaire beaucoup. Tout n'est pas blanc ou noir, on essaye tous de faire au mieux pour nos chevaux suivant nos valeurs. Nous rêvons tous d'avoir nos chevaux sur de grandes étendues etc... mais malheureusement nous devons composer avec la réalité...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.naturalhoresense.be
Rikounette
Admin
avatar

Féminin
Age : 38
Chèvre
Nombre de messages : 2684
Date de naissance : 16/06/1979
Emploi : maman au foyer
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   Ven 16 Nov 2007 - 18:37

Oui Domi, tu as raison nous devons apprendre à composer avec la réalité et on fait au mieux pour nos amis.

A nous de nous faire notre propre idée face à tout celà et de choisir en conséquence.
Merci en tout cas Izar pour ces précisions fort utiles.
Hey, mais je ne pense pas que tous les vétos sont "des vendeurs de médocs cupides et sans scrupules"!
Comme dans tout il faut savoir faire le tri. Je ne juge pas et je ne veux pas mettre tout le monde dans le même sac non plus.
Mais certains vétos vendent leurs vermifuges vraiment bien plus chèr par rapport au prix en pharmacie...
En tout cas, moi je suis comme St thomas et je ne crois que ce que je vois ou presque et du coup j'aimerais qu'on nous montre les études qui ont été faites quant aux vermifuges chimiques. En tout bien tout honneur. Mais hélas, comme dans tout, le consommateur est dans le flou et on ne lui dit pas tout!
Revenir en haut Aller en bas
http://azurchevalnatur.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vermifuge naturel?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vermifuge naturel?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 30Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 16 ... 30  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AZUR CHEVAL NATURE :: La santé du cheval en général :: Médecines douces et alternatives aux soins "traditionnels" (homéopathie, phytothérapie, huiles essentielles, trucs maison....)-
Sauter vers: